Culture Démonique ― Généralités.

Modérateurs : Conseillers, Admins et GMs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Culture Démonique ― Généralités.

Message par Odia » mer. 6 octobre 2010 à 23h57

Spoiler:
* Légende
∆ Savant
■ Il existe seulement deux exemplaires. Malheureusement, un des deux ouvrages a été quasiment détruit. De ce qu'il en reste, il a été mis dans le Temple de Giran. L'exemplaire intact se trouve à Schuttgart, on ne sait où.
Préambule [HRP]
Cette section destinée à informer les joueurs sur la façon de créer, d’interpréter, et jouer face à un démon est composée de sections à la fois RP et HRP. Chacune d’entre elles apporte certaines informations ciblées, et tout n’est pas forcément à lire pour chacun d’entre vous.
Futurs joueurs de démon, il vous faudra prendre le temps de lire l’entièreté de ce sujet afin de saisir la profondeur de l’archétype.
Joueurs non-démons, trois niveaux de connaissance concernant ces créatures sont mis à votre disposition. Il vous revient bien évidemment de vous situer parmi ces trois, et d’interpréter ensuite votre personnage selon ce qu’il est sensé connaitre. Il va sans dire que le choix du niveau de connaissance doit rester cohérent vis-à-vis de l’histoire de votre personnage.
Et enfin, joueurs vampires, vous avez quelques informations générales concernant la relation si particulière existant entre démons et vampires. Elles sont bien entendue à adapter avec la situation rp du moment sur le serveur, mais tels sont les états de fait à l’origine, ou pour un démon ou vampire venant fraichement d’arriver sur les terres d’Elmoraden.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » mer. 6 octobre 2010 à 23h58

Règles HRP de création et de jeu [HRP]
Spoiler:
Création du personnage

BG
- On ne nait pas démon, on le devient. Il est nécessaire de définir dans le BG de départ quelles sont les origines de l’hôte et du démon, ainsi que d’expliquer les circonstances de la possession.
- En cas de possession faite en jeu, afin d'assurer la cohérence des RP, celle-ci doit être jouée par des démons PJ ou GM RP.
- BG à faire valider pour le fond spécialement par un GM RP démon, avant d’être validé définitivement dans la forme par un conseiller.

Procréation des démons
Il y a bien longtemps que Shilen ne met plus bas des démons, les démons qui se manifestent ces temps-ci sont d'anciens démons qui s'étaient endormis ou qui attendaient d’être invités dans le monde d‘Elmoraden. Certains de ceux-ci ont perdu la mémoire et doivent réapprendre, d'autres ont conservé tout leur savoir.

Procréation des mortels
Entre démons ou démon avec mortel, les lois sont régies par la Généalogie des Races. Seul le corps rentre dans la conception de la vie. L'enfant est pur de toute mutation ou perversion de l'âme ou de l'esprit.

Invocation
Les démons invoqués (familiers des classes d’invocateurs sombres), sont des démons inférieurs, à considérer comme « mobs » ou pnj. Ils ont une forme éthérée pouvant agir physiquement sur leur environnement grâce au pacte passé et à don d’énergie substantiel (cristaux généralement). Ils sont chaotiques et coopèrent dans le meilleur des cas.

Possession
- Une possession ne peut avoir lieu que si le joueur allant être possédé est consentant et conscient des risques et du RP à jouer par la suite.
- L’âme et l’esprit de l’hôte sont écrasés par celui du démon, et ne peuvent surgir que sous l’effet d’un lieu « saint » ou de l’alignement versatile du démon.
- Aucun joueur, même les démons entre eux, ne peut connaitre le Vrai Nom d'un démon, à moins que le concerné ne le lui donne explicitement, chose qui ne se ferait pas aisément, même sous la menace ou la torture.

Possession d'un enfant
Se fait uniquement à partir du moment où il a un âge suffisant afin d’avoir conscience de ce qui lui arrive et qu'il est doué de parole afin de pouvoir donner son accord lors de sa possession.

Re-possession
Si la mort de l’hôte survient autrement que lors d’une exorcisation, le démon peut avec la force qui lui reste se mettre en quête d'un nouveau et dernier corps.

Alignement
Tout sentiment est, pour un démon, voué à des fins mauvaises. Il ne dira jamais la vérité sauf dans les cas où cela l’arrange. Tout sentiment bon est mû sous forme de comédie. L’amitié entre démon n’existe pas, c’est une lutte perpétuelle à s’attirer les faveurs des dieux à travers leurs actes malveillants, l’alliance n’est qu’un prétexte à une trahison certaine.

Alignements possibles
Obligatoirement "Mauvais" avec possibilité d’être Loyal, Neutre ou Chaotique.
Trois attitudes existent : Foncièrement mauvais, Machiavélique et Versatile.
La personne sera tenue de jouer l'alignement et l’attitude de son PJ.


Hiérarchie et Pouvoirs Démoniaques

Hiérarchie démoniaque
- Dieux : injouable, dépend du BG officiel,
- Démons Majeurs : PGM, dont les 6 plus importants sont notamment les dragons,
- Princes Démons : Chef de clan, ou PJ suivant rp avec validation du staff,
- Démons mineurs : PJ,
- Démons inférieurs : Mobs et invocations des invocateurs sombres.

Pouvoirs démoniaques
- Pluridisciplinarité
Les Princes Démons maitrisent deux éléments, tandis que les Démons mineurs maitrisent un élément.
Les règles de pluridisciplinarité ne s’appliquent qu’aux éléments maitrisés, donc un démon fraichement arrivé pourra dès le premier jour utiliser pleinement les pouvoirs que lui confère son élément originel.

- Pouvoirs démoniaques
Cette liste est la seule et unique liste de pouvoir à pouvoir être utilisée en tant que « pouvoirs superman », donc sans le consentement du PJ « victime », et en tout temps (transfo, ou non). Les pouvoirs utilisés par un démon PJ sont ceux du Feu, de l’Ombre et du Vent abyssal. Chaque élément a deux pouvoirs utilisables.
Liste a écrit : - Feu :
1 : Créer une flammèche de la taille de celle d’une bougie, au bout des doigts, ou dans la paume. Le démon est obligé de « toucher » pour transmettre le feu à des matériaux facilement inflammables. Mais en aucun cas une combustion instantanée ne peut être envisagée.
2 : Attiser un feu « étranger », c'est-à-dire créé par autrui. Cela a un effet similaire au fait de mettre de l’huile sur le feu.

- Ombre :
1 : Déformer une ombre autre que la sienne afin de se dissimuler partiellement. En aucun cas la dissimulation peut être complète.
2 : Supprimer de sa propre ombre.

- Vent abyssal :
1 : Créer un courant d’air même dans un endroit clos. Le courant est perceptible, mais incapable de faire envoler des objets plus lourds que des feuilles de parchemin.
2 : Baisser la température de manière notable sur une zone de 3 mètres de diamètre autour du démon. Cette baisse peut varier mais elle créée au maximum une fine couche de givre sur le sol, ou peut provoquer le grelottement des personnes à proximité. En aucun cas une cristallisation complète ne peut être faite.
- Pouvoirs Magiques
Pouvoirs magiques obtenus par les classes ou subclasses du PJ. Peut être apprise sous l’influence de la volonté du démon.

- Pouvoirs haineux (Vampires + Démons)
Avant toute détection, une entente HRP doit être faite entre les deux joueurs afin de déterminer s’ils veulent se révéler ou se cacher l’un vis-à-vis de l’autre. Si le détecté désire conserver l’anonymat concernant sa nature, il est à considérer que son personnage a réussi à se dissimuler ou illusionner le détecteur. Ainsi, le pouvoir haineux n‘aura rien pu déceler.


Lois Physiques Démoniaques

Corps
- Transformation (Via scroll, transfo game play, etc...)
Possible une fois par jour, durant 1 heure environ maximum. Suivie d’un repos d’un jour IRL (environs 24 heures).

- Mutation permanente (via accessoires, …)
Mutation visuelle pouvant être cachée (limer les cornes, masque pour les yeux, etc…).
Ce n'est pas une raison valable pour éviter :
Règles a écrit :Toute personne venant à abuser du titre "encapuchonné" pour éviter des RPs ou ses probables ennemis dans une ville se verra apportée une sanction pour refus de RP et, selon les cas, renseignement HRP.
- Souffrance physique
Seuls des actes de foi apportés par des spécialistes en anti-démonologie du culte d’Einhasad apportent obligatoirement de la souffrance. L’interprétation des autres situations sont laissées à la discrétion du joueur.

- Blessures
Pas de régénération, automédication possible si sub ou métier le permettant possédé par l’hôte. Mais seule une accélération de la guérison traditionnelle est envisageable.
Les soins par magie blanche n'aggravent ni ne guérissent la blessure. Celle-ci est repoussée (phénomène pouvant être perçu par le soigneur) et pousse le démon à un niveau d'énervement ou de colère important. Il peut décider d'essayer avec difficulté de contenir ses émotions ou de leur laisser libre court.

-Besoins physiques
Quelque soit la puissance du démon, il est toujours nécessaire de nourrir et abreuver son hôte. Celui-ci peut s’affaiblir ou tomber malade si aucun soin ne lui est apporté.

Lieux
Les Temples d’Einhasad, Maphr et Eva ont un effet répulsif sur le démon. Soit il tentera de s’en échapper ou s’en éloigner par tous les moyens, soit il permettra d’occulter la présence de l’âme démoniaque, permettant à l’âme et l’esprit de l’hôte de reprendre le dessus le temps de sa présence en ces lieux.

Objets anti-démons
- Eau et eau bénite : aucun effet (l’hôte peut malgré tout se noyer).
- Paroles saintes : efficacité uniquement lorsque prononcées par des spécialistes anti-démons du culte d’Einhasad.
- Matériaux spéciaux ou précieux : aucun effet.
- Sel, ail ou autres condiments : aucun effet.


Mort et exorcisation

Mort
La mort de l’hôte ne signifie pas nécessairement la mort du démon qui lui, à proprement parlé, est immortel dans notre plan d‘existence.
Une MaJ BG expliquant la mort de l’hôte, puis la recherche et la possession d’un nouveau corps est nécessaire.
La modification du nom est soumise à la règle des 2 mois pour un rename. La modification du nom du BG est aussi exigée ainsi que la mention de l’ancien hôte.
Cette opération ne peut être effectuée qu'une seule fois. La fois suivante, le démon se retirera pour quelques millénaires de repos bien mérité dans les Abysses.

Exorcisation
- Le Vrai Nom est donné volontairement [RP ou HRP] par le joueur démon, et il ne peut nullement être utilisé contre lui sans l’accord de ce dernier. Car il en résulte l’exorcisation donc la Mort RP du personnage.
- L’exorcisation doit être faite dans un temple d’Einahsad.
- Seules personnes capables d’exorciser sont les adeptes dévoués d’Einhasad, Paladin, Prophète et Bishop (Classes), n’ayant aucun alignement déviant, ou Sub/Rp susceptible d’en faire un adorateur d’un autre dieu. La classe n’est cependant pas suffisante. La spécialisation doit apparaitre dans le BG afin qu’RP parlant, le personnage puisse être considéré comme inquisiteur ou exorciste.
- Dangers : l'exorcisation à ses résultantes : la mort ou l'amnésie.
1: La mort signifie la mort de l’hôte et le départ définitif du démon. Le personnage n’existe donc plus. La création d’un nouveau personnage sera nécessaire (écriture et validation d’un nouveau BG avant le lvl 40, …)
2: Tandis que l'amnésie peut être citée à la suite de l'exorcisation et d'une mise a jour BG.
- L'exorcisation, ne permet pas une re-possession. Donc cela entraine la fin du règne du démon en ce monde -> Mort RP de celui-ci.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » mer. 6 octobre 2010 à 23h59

Croyances populaires et prêcheurs einhasadiens
Les croyances populaires sont les superstitions dans lesquelles vit le peuple dans sa généralité. Elles représentent la connaissance de base que peut avoir tout personnage, qu’il sache lire ou non, qu’il aille aux offices du Temple ou non.
Il faut bien se rappeler que la présence de démons n’est pas chose courante, et que de ce fait, il est rare que le commun des mortels en ait croisé dans son existence, ou du moins, s’en soit rendu compte.

Les prêcheurs einhasadiens transmettent les paroles du prêtre lors de ses sermons, le discours du Temple face à ce genre de manifestation. Il est certain que les prêtres en savent probablement plus que leurs pèlerins, mais toute vérité n’est pas forcément bonne à dire. Ainsi, toute personne se rendant régulièrement à l’office et étant assidue dans sa croyance pourra entendre de tels discours.

Ici est présentée une vision humaine et einhasadienne de la chose, mais quelque soit le peuple ou la religion, même si la forme varie, le fond reste relativement le même pour tous : ces entités démoniaques restent bien mystérieuses et dangereuses.
Le peuple sombre et les kainistes, dont la croyance est tournée vers Shilen et Gran Kain, procréateurs des démons, peuvent avoir une connaissance un peu plus étendue sur ces entités démoniaques. Mais là en encore, seuls ceux ayant spécifiquement eu un apprentissage ou ayant fait des recherches sur le sujet peuvent réellement savoir de quoi ils parlent. Il faut simplement considérer que l'accès à la connaissance leur est plus aisée vis à vis des autres races ou cultes.


Croyances populaires

Il est dit que parfois, les démons viennent sur nos terres, et les parcourent afin de se repaitre des âmes des non-croyants et des égarés.
Il est dit qu’ils peuvent prendre différentes formes, parfois des chats noirs, des corbeaux, effrayants, angoissants.
Mais il est aussi dit qu’ils peuvent prendre forme mortelle, êtres de terreur à cornes et aux yeux rougeoyants, mais aussi homme ou femme séduisants, attirant leurs victimes par de belles paroles ou des charmes enjôleurs.
Il est dit qu’ils peuvent apporter la mort et faire naitre des geysers de sang, allant jusqu’à teindre le ciel de rouge de leurs macabres farandoles.
Il est dit que prières saintes et eau bénite les répugnent, que les signes Saints pendus ou gravés sur la porte protègent la demeure de leur intrusion.
Il est dit qu’ils peuvent déclencher des cataclysmes de vent, des tempêtes de feu ou même répandre les ténèbres en plein jour sous le joug de leur colère ou de leur simple plaisir.
Mais il est aussi dit qu’ils n’aiment le sel, et qu’en jeter derrière soit ou porter autour du cou une petite bourse de cuir en contenant protège l’âme de leurs méfaits.
Et si malgré tout ce qui se dit, les démons vous hantent et ne vous laissent en paix, il est aussi dit que les Temples sont un refuge, et que prêtres et prêtresses sauront les tenir à distance.

Prêcheurs Einhasadiens

Mes enfants, écoutez la très Sainte parole.
Fut un temps, suite à la création du monde, suite à la création des Hommes par la Très Sainte Einhasad, Son époux et sa première fille, Gran Kain et Shilen, en tirèrent une profonde jalousie.
Ensemble, dans l’ombre du secret, ils fomentèrent un plan aux sombres lueurs, afin de dominer les terres, et de renverser les puissances bénéfiques et protectrices. S’alliant en un accouplement incestueux, ils cherchèrent à donner naissance à une nouvelle race, puissante, ténébreuse, destinée à dominer les Hommes et les autres races.
Loin d’être aveugle, notre Très Sainte Mère s’en rendit compte, et demanda dans sa très grande bonté aux deux traitres de se repentir et de retourner dans le droit chemin qu’ils avaient quitté, pour le bien de la création.
Gran Kain, fasciné par la clémence de la Déesse Blanche ne put que reconnaitre sa faute, demanda le pardon et l’obtint. Ainsi, il retourna auprès des siens.
Mais Shilen, la fille indigne et hautaine de notre Bien-Adorée Mère, n’accepta point cette rédemption, préférant vociférer contre les siens, contre son père l’ayant trahit, contre sa mère qu’elle jugeait injustement indigne de porter le poids de la création, montrant avec arrogance de part son être fertilisé que ce ne pouvait être un attribut uniquement détenu par Elle. Ainsi, elle s’enfuit du royaume céleste, et trouva refuge sur Terre afin de donner-bas à ses enfants ténébreux, les démons.
Ainsi, l’Histoire nous rapporta le combat terrifiant qui s’en suivit, alors que Shilen la Maudite tenta de renverser ses pairs, assoiffée de vengeance et de pouvoir. Mais elle ne put rien contre le pouvoir infini de sa Très Sainte Mère, et fut bien vite enfermée en un lieu aussi ténébreux et hideux que son cœur, accompagnée de ses enfants honnis.
Mais le cœur des Hommes a ses faiblesses. Le manque de ferveur de certains affaiblit la Divine Prison de ces démons tandis que d’autres cherchent leur pouvoir.
Mais ne vous y trompez pas ! Aussi fabuleuses peuvent être les richesses, les promesses ou la puissance de ces êtres vils, sans cœur et sans âme, ils ne cherchent qu’une chose ! Assouvir votre être afin de s’en repaitre et d’apporter chaos, douleur et châtiment !
De vous laissez pas duper ! Ne vous laissez pas berner !
Soyez fort et droit ! Soyez les dignes représentants de notre Très Sainte Mère, et tenez les éloignés de vos êtres et de vos âmes ! N’écoutez pas leur beaux discours ! Et montrez leur la foi sans faille qui anime votre cœur, plus forte que les plus sombres ténèbres…
Volonté et Foi sont les outils de notre salue…
Ainsi en est il.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h00

Connaissances des Erudits
Les croyances populaires sont une chose, la réalité en est une autre. Ainsi, certains témoignages, ou certaines connaissances sont accessibles à qui en a les moyens, autant intellectuels que financiers.
Très peu de livres sont accessibles sur le sujet. A la connaissance de certains, il n’en existerait même qu’un seul disponible en très peu d’exemplaires, dont quelques copies, souvent partielles, circulent en silence au sein des Temples, ou des institutions aux sombres desseins, sans jamais être mis à disposition des premiers venus.
C’est pourquoi il est souvent possible en s’intéressant au sujet de trouver certaines choses et d’autres, venant confirmer, infirmer, ou compléter les versions plus populairement connues. Ce qui est certain, c’est que le sujet reste assez tabou, et donc délicat à aborder. Quelques témoignages se contredisent parfois, et il n’est pas toujours évident de démêler le vrai du faux. Quoi qu’il en soit, certains parviennent après moult recherches à grappiller ci et là de nouvelles connaissances, permettant parfois de créer des recueils loin d’être sans intérêt.
Carnet d’un observateur a écrit :
~ Les démons ~


Les faiblesses
- Le sel - inefficace
- L’eau bénite - inefficace, voir provoque plus de colère
- Les prières saintes - inefficaces venant d’un pèlerin - mais certains prêtres semblent obtenir des résultats
- Les symboles religieux - inefficaces
- Lieux saints - semblent avoir son effet, mais ne paraissent pas infaillible

Il ne semble vraiment pas y avoir grand-chose que le simple citadin ou villageois puisse faire seul. Grande méfiance de l‘étrange et fuite vers un Temple lorsque c‘est possible me paraissent les seules solutions valables.
Sans doute que le reste des croyances n‘a été apporté que pour se rassurer et éviter de tomber dans la folie de la peur.
Pour ce qui est des guerriers et mages, les démons ne semblent pas insensibles ou invulnérables pour autant, simplement particulièrement forts et résistants. Un combat acharné et mené avec stratégie doit pouvoir se couronner de succès. Mais encore faut-il savoir contre quoi l‘on se bat et ne pas se laisser dominer par les appréhensions et les erreurs de jugement.
Les seuls vraiment dotés d‘armes efficaces sont les clercs, et encore, tous ne semblent pas être à armes égales face à ces créatures. Quoi qu‘il en soit ils sont leurs pires ennemis.


Les forces
- transformation animalière (chat, corbeau) - aucun témoignage sérieux
- transformation humaine - -vérifié- ne semblent pas changer d‘enveloppe cependant. possession ?
- transformation démoniaque - rumeurs non vérifiées
- pouvoirs magiques - témoignages parlent de vent, de feu ou de ténèbres. Mais aucun effet surpuissant n’a réellement été décrit. Manifestations au niveau d’un mage de moyenne envergure.

Là encore, difficilement vérifiable dans l‘ensemble, il faudrait vraiment vivre auprès d‘eux pour le savoir. Mais il revient régulièrement -mais non systématiquement- la mention de griffes, de cornes, d‘yeux rougeoyants, fendus ou de couleur étrange, de dents proéminentes, de voix étrange. Est-ce permanent ? Est-ce représentatif d‘une fonction ? D‘une famille ? D‘un niveau de puissance. Beaucoup de spéculations, aucune certitude.
Une force exacerbée est souvent de mise, accompagnée d’une certaine bestialité.
Sont résistants, ou peut-être moins sensible à la douleur ~> sont tout autant blessés, mais ne semblent pas en être gênés.


Les caractéristiques
- dévoreur d’âmes - non vérifié/vérifiable
- ciel rouge - trop de témoignages contradictoires. La source du phénomène est quasi impossible à retracer

Divers-Remarques

- Possession ? -
La présence démoniaque semble résulter d’une possession. Exorcisme parfois tenté par les Temples, mais pouvant mener à la mort.

- Origine -
Semblent venir d’un autre lieu. Monde ? Plan ?.
Nécessitent très probablement un rituel, comme pour les invocateurs.
Le fait que la foi einhasadienne permette de les combattre laisse à supposer qu’ils sont d’une nature divine opposée.
Appuie le discours des prêtres sur leur création par Shilen et les textes anciens des origines du monde.

- Organisation -
Doit exister des démons de puissance et de pouvoir différents.
Cohésion peu évidente à mettre en relief. Semblent individualistes, mais peuvent se regrouper pour une action plus étendue.
Certains semblent purement guerriers, d’autres plus manipulateurs (tentation, influence, manipulation)


Pour conclure
Encore beaucoup de mystères. Il est possible de rencontrer certains spécialistes ou chasseurs de démons par moments, mais ils restent très avare de leurs informations.
C’est un sujet très fermé et très délicats. Montrer de l’intérêt pour eux est très mal vu et peut apporter nombres d’ennuis, de toute part.
Il est peu de choses qui peuvent être faites pour les contrer, et ce qui est entrepris est extrêmement périlleux, même pour ceux en ayant fait leur profession de foi.
La peur et la terreur qu’ils inspirent n’est pas feinte, et ses origines sont méritées.
La plus grande prudence est recommandée.
Bien s’en tenir à distance afin d’éviter de devenir leur nouveau centre d’intérêt.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h01

Savoir des Spécialistes
Ainsi, il y a ceux qui ne savent pas et ceux qui pensent savoir. Et puis, il y a ceux qui savent.
Ceux qui savent proviennent de deux mondes différents.
Il y a d’un coté les servants de la lumière, représentés par les paladins, les inquisiteurs et les exorcistes.
Et de l’autre, les servants des ténèbres, composés des démonologues, des démonistes, et surtout, des démons eux-mêmes.

Des Défenseurs de la Lumière
Ils sont très peu nombreux à obtenir ce savoir, celui-ci nécessitant l’apprentissage de toute une vie et une dévotion sans faille à leur mission divine.
Ces secrets sont trop lourds de conséquences pour être divulgués à la légère, le danger trop présent pour y risquer des âmes trop faibles qui se perdraient ou se corrompraient trop facilement. Il faut être doté d’une volonté et d’une foi sans pareil afin d’avoir la chance d’entrer dans ce domaine de connaissance si hermétique.
Il y a trois types de personnes apte à recevoir cet enseignement.
Les paladins, guerriers de foi redoutables, confrontés dans leur fonction à pourchasser et combattre les ennemis du bien et du Temple. Leurs connaissances sont centrées sur la manière d’approcher les démons directement, de les combattre, de les neutraliser. Ils connaissent leurs forces et leurs faiblesses afin de se donner toutes les chances lors d’une confrontation directe et physique avec eux.
Les exorcistes, quant à eux, ont axé tout leur savoir et le formation sur la manière de les repousser une fois physiquement neutralisés. Prières d’affaiblissements, bénédictions ciblées, rituels d’exorcisme, ils sont ceux ayant le plus de chance de libérer un possédé de l’emprise d’un démon sur son être, mais restent en contrepartie de bien piètres guerriers.
Les inquisiteurs sont de leur coté les enquêteurs qui permettent de les traquer. Ainsi, ils possèdent des connaissances liées aux deux fonctions précédentes, mais sans en avoir la même expertise. Ainsi, ils sauront combattre mais avec une prudence accrue, et pourront essayer un exorcisme en dernier recours, mais avec des chances de survie du possédé grandement inférieures à celles d’un prêtre ou d’une prêtresse dédiés à cette tache. En contre partie, ils sont dotés d’un instinct et d’un sens de l’analyse et de la déduction bien plus développé que leur paires et traqueront autant les démons que ceux les protégeant ou les servant.

Des Agents des Ténèbres
Ils sont également quelques uns à porter une fascination morbide ou intéressée à ces êtres démoniaques. Enfants de Shilen ou de Gran Kain, ou simplement mages en quête de pouvoir ou de savoir absolu, ils sont ceux ayant franchi les interdits de la société, passant des frontières bien périlleuses, par simple désir personnel.
Mais l’accès à ce cercle fermé est bien restreint, et il est généralement impossible d’en revenir indemne. Ainsi, plusieurs types d’individus peuvent se retrouver en possession de cette noire connaissance.
Les démonologues, sont ceux qui étudient les démons, leur histoire et tout ce qui s’en rapporte. Bien souvent mage, ils n’en conservent cependant qu’une connaissance théorique, et se font généralement observateurs silencieux. Loin de vouloir les éradiquer comme les défenseurs de la lumière, ils accumulent témoignages, récits et expériences, consignent les faits, regardent de loin les évènements. Il en faudrait bien peu pour qu’ils basculent, simplement la volonté de tendre la main vers ce pouvoir palpitant de promesses et de dangers. Il est probable que le Liber Daemonis ait été écrit par l’un d’entre eux.
Les démonistes, quant à eux, sont ceux ayant décidé de passer à l’acte et de sortir de cette passivité. Ils sont ceux qui mènent les rituels d’appel, choisissent et guident les hôtes. Ils sont souvent assoiffés de pouvoir, de vengeance ou de chaos, mais ont compris que recevoir eux-mêmes cette puissance reviendrait très probablement à perdre leur âme, leur volonté propre. Ils préfèrent ainsi rester dans l’ombre de leurs créations, mais profiter pleinement du spectacle morbide qui en découle, récoltant le fruit mur de leurs méfaits.
Les démons eux-mêmes constituent les dernières entités en possession de ce savoir interdit. Il ne faut cependant pas les confondre avec leur hôte, qui si par chance -ou malchance- n’est pas totalement assimilé par l’être démoniaque ancré en lui, n’est pas forcément pour autant en possession de tous les secrets de ce dernier.

Dans tous les cas, un seul et unique ouvrage à l’heure actuelle traite des démons. Le Liber Daemonis existe en quelques rares exemplaires, conservés avec le plus grand soin et dans le plus grand secret par quelques Temples ou quelques sectes démoniaques. Des copies partielles peuvent de temps à autre circuler. Mais ce savoir est tellement dangereux que ces quelques rares propriétaires, s’ils ne font pas partie d’un Temple, ne s’en vantent pas et ne le sortent jamais aux yeux d’autrui, vivant dans un certaine crainte d’être assimilé à des agents démoniaques.

Le savoir a un prix, et il peut être très chèrement payé, bien plus qu’on ne le pense au premier abord. Si la corruption ou la damnation de vous effraye pas, alors…
Il vous appartient de tourner la première page…

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h02

Liber Daemonis
ou le Livre démoniaque
Image
~ Avant Propos ~
Les pages de ce volume expliquent la vue d'érudits des plus hautes instances de ce monde. Elles expliquent avec détails l'Art de la Démonologie, Science peu avouée, mais très répandue même dans certains domaines portant si chastes.

Certains auteurs de ce manuscrit ne voudront pas révéler leur existence. D’autres ne sont plus là par leur présence. Ou certains encore n'auraient jamais dû exister. Cet ouvrage a été compilé sur plusieurs siècles et correspond à la rassemblement de connaissances de plusieurs générations de sages ou de démonistes, provenant de classes sociales diverses, s'alliant pour une cause commune, le Savoir.

Il en résulte que cet ouvrage est une provocation pour bien des peuples qui croient en une religion ou un régime instaurant le mysticisme ou l'ignorance des forces qui animent ce monde, ou plutôt ces Mondes. Les secrets révélés ici seront certainement la base de conflits, de soulèvements ou d'insurrections. Seuls les peuples ouverts ou ordonnés pourront accueillir ces dires, ou les nier avec force et foi, sans que leur existence ne soit mise en danger. Nous ne jugerons pas s'ils en tireront bonheur ou malheur, là n'est pas notre but. Mais nous savons, et croyons en nos connaissances.

Ainsi, nombreux qui liront ce grimoire pourront être poursuivis pour l'acquisition de connaissances occultes et interdites. Sachez cependant que rien n’est impossible en ce monde. Même si vous niez le savoir contenu dans ces pages, le monde continuera à avancer dans les limbes du temps, sans être perturbé par votre ignorance. Mais comprenez simplement qu’il s’agit bien la réalité de ces mondes qui est ici inscrite en lettres d'encre et de sang.
Anonyme

~ Table des matières ~

Origines
Création
Guerre céleste
De nos jours

Fondements
Principes
Forme spirituelle
Voyage entre les mondes

Naissance démoniaque
Procréation
Invocation
Possession
Alignements

Hiérarchie et Pouvoirs Démoniaques
Hiérarchie
Pouvoirs

Lois physiques démoniaques
Corps
Lieux
Objets anti-démons

Mort et Exorcisation
Mort
Exorcisation

Conclusion

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h04

~ Origines ~
Création

Le terme « Démon » définie de façon conventionnelle une entité spirituelle malfaisante issue du labeur de la Déesse Shilen, après qu'elle ait fauté avec son père le Dieu Gran Kain. Ce dernier s'est par la suite détourné de sa fille au moment où celle-ci dû affronter, seule, la fureur de sa mère la Déesse Einhasad.
En punition, la Déesse de la Création destitua Shilen de son statut de Déesse de l'Eau et la condamna à errer loin des Cieux.
Maudissant sa mère et la lâcheté de son père, on dit que la Déesse déchue enfanta dans la solitude et les douleurs les plus atroces au fond d'un endroit reculé et sombre de notre monde, loin des yeux de tous.
Les rejetons de cet inceste portaient en leur être le plus profond les tourments désespérés et la noirceur de la colère de leur Mère. Les dragons furent les premiers-nés de la race des Démons.


Guerre céleste

Rassemblant ses Enfants démoniaques autour d'elle, la Déesse Shilen se mit en tête de s'en faire une armée afin de se venger de ses géniteurs et de sa famille divine. Les Dieux, dans leur palais céleste, furent pris de court par la furie de l'attaque surprise menée par les armées de Shilen, et pendant longtemps, ce combat titanesque déchira le ciel et la terre de notre monde sans qu'aucun des deux camps n'arrive à faire pencher la balance de son côté.
Mais finalement la puissance des Dieux, à l'usure, finit par prévaloir, et sentant la défaite approcher, l'armée de démons prit la fuite, en déroute.
Les Dieux voulurent se lancer à leur poursuite mais, exténués par l'affrontement, ils ne purent achever les fuyards.
Au lieu de cela, ils utilisèrent leurs dernières ressources conjuguées avant de devoir se retirer, pour placer une frontière dimensionnelle qu'aucun démon ne pourrait défaire, afin d'emprisonner ces derniers, où qu'ils soient.

Dans la Légende toujours, Shilen, qui avait assisté à l'anéantissement presque total de ses Enfants, en conçut un immense chagrin. Elle créa ainsi pour l'esprit de ses créatures défuntes un endroit où elle pourrait les recueillir: les Abysses. Le royaume de Shilen, dont elle est la maîtresse attitrée et suprême, venait d'être créé.

Ainsi les Démons qui arrivèrent dans les Abysses y furent scellés par la frontière dimensionnelle, et ne pouvaient plus s'en échapper par leurs propres moyens. Les Démons qui prirent la fuite mais qui, se terrant, blessés, ne réussirent pas à rejoindre leur Mère à temps, restèrent coincés dans notre monde. On peut encore en rencontrer actuellement dans les endroits reculés et dangereux du continent.


De nos jours

Les créatures d'affinité ténébreuse, ou Démons, que l'on peut rencontrer sur nos terres ont plusieurs origines possibles.
Elles peuvent tout d’abord être les anciennes créatures qui restèrent cachées dans notre monde, ayant graduellement perdu de leur puissance et de leurs facultés cognitives d'antan.
D‘autres cependant, après un profond sommeil réparateur et millénaire, commencent à ressurgir petit à petit, en pleine possession de leurs moyens, répandant rumeurs et terreurs sur leur chemin.
Enfin, les derniers cas de présence démoniaque recensés en Elmore ou Aden regroupent ceux des Démons qui auraient réussis à outrepasser cette frontière les retenant prisonniers des Abysses afin de revenir dans notre monde. Dans la majorité des cas, il s‘agit de cas de possession, bien que certains notables réussirent à passer avec leur enveloppe charnelle.

[Sur base du précédent ouvrage de Jinael : Le Compendium.
Merci à lui.]

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h06

~ Fondements ~
Principes

Il existe différents principes physiques et spirituels en ce monde. Afin de mieux comprendre l’apparition des démons et les règles et contraintes qui les concernent, une explication plus générale de ces principes est nécessaire.
Il faut tout d’abord prendre conscience du fait que notre lieu d’existence, nos terres, ne sont en rien la seule réalité existante. Les terres d’Elmoraden, qui se situent sur ce que nous appellerons ici le Monde Physique, se superpose à une deuxième réalité qui elle est invisible : le Monde Spirituel.
Les démons ne sont pas originaires du Monde Physique ni du monde Spirituel. Ils proviennent d’une autre réalité, d’un autre plan, nommé les Abysses.

~ Monde physique ~
Est ce que l'on nomme le Monde ou ElmorAden. Y vivent tous les êtres vivants. Le seul moyen pour un démon d’y prendre pied est d’y posséder un corps.

~ Monde spirituel ~
C’est l’endroit où se déplacent les âmes et les esprits des « mortels ». Il est obscur, vide et se superpose au monde physique sans les contraintes du terrain. Seules choses « vivantes » sont les âmes et esprits des mortels et des démons, qui se matérialisent sous forme de flammèche. C’est également ici que résident les esprits-totems des Orcs, ainsi que les âmes des nouveaux morts dans l’attente de leur voyage.

~ Abysses ~
Monde physique créé par Shilen, et lieux de résidence des démons la servant. C’est le plan dans lequel leur corps est gardé prisonnier suite au bannissement des Dieux après la Guerre céleste.

Une fois ces notions intégrées, il est à savoir que tout être vivant est constitué de trois substances originelles : le corps, l’âme et l’esprit. Sachez cependant que les démons ne sont composés que deux de ces substances. Ils sont ainsi dépourvus d’âme.

~ Corps ~
Il correspond à l’enveloppe charnelle prisonnière du monde physique. Les démons en sont en principe dépourvus sur notre plan d‘existence, le leur restant prisonnier des Abysses. C’est pourquoi ils ont besoin de trouver un hôte, afin de pouvoir physiquement et durablement s’ancrer dans notre monde.

~ Âme ~
Elle représente la partie spirituelle conduisant les actes « bons » des vivants. Elle dirige les sentiments positifs tels que la bonté, l’amour, la générosité, etc. Elle est uniquement présente et prisonnière du monde spirituel mais est intimement liée au corps physique. Les démons en sont totalement dépourvus.

~ Esprit ~
Il est la partie spirituelle ordonnant les actes malveillants ou de survies de chacun -réflexes-. Il est la source des sentiments de haine, jalousie, vilénie, etc. Tout comme l’âme, il est uniquement présent et prisonnier du Monde spirituel tout en restant intimement lié au corps physique dans lequel elle réside.


Forme spirituelle

L’esprit et l’âme dans l’environnement du Monde spirituel se présentent sous forme de flammes bicolores entrelacées, éclairant l'immensité sombre des lieux. Du bleu au blanc pour l’âme et du violet au rouge pour l’esprit, ces feux sont plus ou moins intenses suivant la force spirituelle de leur propriétaire. Percevoir cette forme d’un être permet d’avoir des indications sur son orientation profonde ainsi que d’apprécier l’état de sa puissance spirituelle et magique.
Rompre le lien entre la forme spirituelle et le corps physique entraine irrémédiablement la mort de l‘individu. L’inverse étant également vrai.
Quelques Exemples :

- Un gobelin - Son âme/esprit aura l’apparence d’une petite flamme de bougie blanche et violette.

- Un honnête citoyen - son âme/esprit aura la taille d’un feu de camps bleu avec à sa base un peu de rouge violet -nul n’est parfait-.

- Un mage maléfique - Son âme/esprit prendra forme d’un brasier presque entièrement violet/rouge avec un léger bleuissement à sa base, illuminant tel un phare.

- Un démon - Il n’est pourvu que d’un esprit entièrement rouge de taille variable mais souvent au dessus de la moyenne.


Voyage entre les mondes

~ Vers le Monde Spirituel ~
Il est possible depuis le monde Physique de percevoir le monde spirituel, voir même pour certain, d’y voyager par l‘esprit.
Les démons ont ce pouvoir inné qui leur permet d’obtenir cette vision si particulière, leur permettant ainsi de découvrir bien des choses.
Également, certains shamans ou mortels aux pouvoirs spirituels développés, ont également appris à y voir certaines choses, ou même, à détacher leur esprit de leur âme et leur corps afin de pouvoir y voyager. Mais ceci reste un exercice bien dangereux, car ce monde est loin d’être sûr et non habité.
Il est en effet, et entre autre, un monde de transit pour les démons appelés lors d’une possession, ou à la recherche d’un nouvel hôte lorsque le précédent a trouvé la mort. C’est ainsi que l’Histoire compte quelques cas de possession, alors que quelques sages étaient en méditation ou transe spirituelle.

~ Vers les Abysses ~
Les Abysses correspondent à une autre réalité, un autre plan, un autre lieu d’existence, dans lequel les êtres vivants pourraient très bien vivre. Mais si rendre demanderait énormément d’énergie et de connaissance planaire. Cependant, l’Histoire du monde nous apprend que cela est déjà arrivé plusieurs fois auparavant, en des circonstances bien particulières.
Ainsi, lorsque la Déesse Shilen créa, ou pris possession selon les versions, de ce plan d’existence, elle ouvrit un portail afin de permettre à ses enfants les démons la suivirent, disparaissant alors de notre monde.
Ensuite, un nouveau portail fut ouvert par elle-même à nouveau lorsque les eaux non maîtrisées de sa sœur Eva commencèrent à engloutir le monde. Ainsi, elle accueillit nombre de peuples de toutes races qui préférèrent se tourner vers elle plutôt que de périr noyés.
Il arrive de même parfois, lors de circonstances exceptionnelles, que certains démons majeurs parviennent à passer d’un plan à l’autre, biaisant l’interdiction divine grâce à de puissants rituels mortels, trouvant alors totalement corps parmi nous.
Mais en règle générale, il faut bien comprendre que seul l’esprit du démon parvient à voyager, appelé et stabilisé par la force du rituel d‘invocation.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h08

~ Naissance démoniaque ~
Procréation

~ Des Démons ~
On ne peut pas vraiment parler de naissance parmi les démons. Ils sont des entités millénaires qui ont été mis bas par la Déesse Shilen lors de sa rébellion contre sa famille. Depuis, elle ne donna plus naissance. Lors de la grande défaite de Shilen, les dieux les ont bannis. Ces derniers se sont endormis, attendant le moment de leur éveil ou qu’ils soient invités à se manifester physiquement.
Certains démons peuvent paraitre puériles, enfantins, ou sages dans leur malfaisance. Cette différence peut avoir des origines diverses. Ainsi, avant de se faire bannir, le démon était un « jeune démon » du fait de sa naissance tardive avant la Grande Défaite. Une fois bannit, il s’est endormi, ne gagnant que peu en maturité. Mais cette attitude puérile peut aussi très bien venir du fait qu’il a perdu la mémoire suite à son bannissement par les dieux.
Malgré tout, quelle que soit son histoire, le démon a gardé sa haine millénaire qui le caractérise, voyant notre monde comme un lieu attrayant où il pourra se distraire en rependant le chaos.

~ Des Mortels ~
La conception d’un enfant entre entités démoniaques ou avec un mortel, est régie par la généalogie des races dont les exemplaires sont connus de tous.
Ainsi, l’enfant résultant de cette union sera comme tous les autres, vu que la conception se fait entre les hôtes, c’est-à-dire physiquement et non spirituellement. C‘est pourquoi son esprit et son corps seront « sein » de toute possession ou perversion.


Invocation

Il est certains kabbalistes ayant le pouvoir d’atteindre par leur magie et leurs pouvoir les Abysses. Ainsi, il arrive de voir dans certains cas des invocations démoniaques servant en partie leur maître. Mais ne vous y trompez pas. Appeler à soit un esprit démoniaque est intéressant du point de vue de la puissance et du pouvoir destructeur de celui-ci. Cependant, le jeu est risqué.
Les seules invocations de ce style capables d’être appelées et de se matérialiser temporairement dans le Monde physique appartiennent aux démons inférieurs. Ils sont les derniers nés de la Déesse Shilen. D’une puissance relative, ils sont très chaotiques et indisciplinés. Ils ne viendront jamais aider gratuitement. Seul un pacte savamment formulé et pesé pourra offrir au kabbaliste une sécurité et une coopération relative.
Bien que les méthodes d’invocation et de contrat soient souvent personnelles à chaque mage, il faut cependant retenir que l’esprit démoniaque appelé est irrémédiablement tiraillé entre notre monde et le sien. Ce n’est qu’au prix d’un don d’énergie conséquent, souvent matérialisé par des cristaux de magie, que cet être démoniaque pourra conserver sa forme éthérée en notre monde, ayant alors un certain pouvoir d’interaction, mais ce, toujours pour un temps très limité.
Ce type de magie est originellement maitrisée par le peuple sombre, bien évidemment très proche de la Déesse des Abysses, et plus apte que quiconque à en comprendre les règles et subtilités.


Possession

Pour investir un corps et prendre pied dans le Monde physique, le démon doit être invité à le faire par le biais d’un rituel, permettant la prise de contrôle partielle ou totale d‘un hôte. Afin d’y parvenir, un certain nombre de conditions doivent être réunies.

~ Le Vrai Nom ~
Le Vrai Nom d’un démon n’est accessible qu’auprès d’érudits en la matière. Mais rares et peu sont enclins, même moyennant richesses, à livrer ces Noms par peur de subir le courroux du démon dérangé, ou par simple précaution. Même les démons entre eux se refusent à donner leur Vrai Nom, car il est par la même occasion, la manière la plus simple de les exorciser, et donc de les renvoyer dans les Abysses.

~ Un hôte ~
L’hôte doit être consentant et conscient de la situation. Son accord suffit à le lier au démon. L’accord peut cependant être mensonger. Il en est souvent cas lorsque la possession impliquera la perte totale de contrôle du corps par l‘hôte. Mais en aucun cas la volonté forcée par la torture ne peut fonctionner.

~ Un Lieu ~
Le lieu doit être de nature magique. Cela peut aller d’un Temple de la Déesse Shilen ou du Dieu Gran Kain à un cercle de pierres levées en passant par un manoir où serait dessiné au sol le pentagramme en lettres de sang.

~ Le rituel ~
L’exécution de ce rituel ne peut être officié que par des initiés en démonologie, ou des démons incarnés. Il consiste à affaiblir la frontière entre les mondes Physique et les Abysses, par le biais d’un pentagramme magique.
Une fois les deux mondes rapprochés, la suite consiste à appeler le démon par son Vrai Nom. Si le rituel est mené correctement, l’esprit du démon apparaitra quelques instants sous forme éthérée et faible. La présentation de l’hôte est le moment critique de ce rituel. La mauvaise humeur du démon résultant du dérangement, de la révélation de son Vrai Nom ou de sa forme, peut avoir raison du mortel. Ainsi, si l’envie lui prend, il peut s’emparer violemment de l’esprit et de l’âme de l’hôte et retourner dans son monde pour s‘en repaitre, tuant le mortel sur le coup.
Si l’hôte et le démon s’accordent, l’esprit du démon entre dans le corps et écrase plus ou moins totalement l’âme et l’esprit du mortel, suivant la force et la volonté du démon. Ce passage se fait plus ou moins douloureusement, selon l’humeur et la vilenie de ce dernier.


Possession d’un enfant
La possession d’un enfant ne peut se faire qu’à partir de l’âge où il sera capable de parole et où il aura conscience des ses actes.


Re-Possession
Lors d'une mort prématurée ou naturelle de l'hôte, l'esprit du démon est expulsé dans le Monde spirituel. Rare sont les démons qui disparaissent après un échec et ne tenteront pas une nouvelle possession très rapidement. Le rituel est alors écourté pour reprendre à la présentation d'un hôte. Celui-ci encore fortement lié au Monde physique pourra également trouver un lieu magique, et tenter d’entrer en contact avec un mortel sous sa forme éthérée afin de trouver son accord plein et conscient. A moins qu’il n’ai la chance de trouvé un corps vide de sa forme spirituelle si celle-ci décidait d’entreprendre un voyage dans ce monde-ci.
Dans ces derniers cas, la présence de démonistes ou de ses frères ne sera alors plus nécessaire.
Le phénomène ne peut s’opérer que quelques jours, une semaine tout au plus, avant que le lien ne s’estompe totalement et que l’esprit du démon soit rappelé à son corps qui l’attend toujours dans les Abysses.


Alignement

Les démons sont obligatoirement Mauvais. Ils peuvent cependant être soit Chaotiques, Loyaux ou Neutres. En ce qui concerne leur hôte, dans le cas où celui-ci ai toujours une emprise sur son propre corps, l’esprit du démon noie totalement son âme. De ce fait, celui-ci ne parvient ensuite plus à tempérer ses actions mauvaises.

Trois approches sont possibles :

~ Foncièrement mauvais ~
Celui qui par ses actes et paroles n’hésite pas à le faire comprendre. Son vocabulaire, voir ses formes, le définissent comme tel. Il n’est pas de celui qui dissimule sa condition. Aucun sentiment « bon » n’émane de lui.

~ Machiavélique ~
Celui qui par ses paroles enjôleuses et ses formes dissimulées ou généreuses les utilise à des fins de trahison. Expert en manipulation et comédien talentueux, il peut imiter certains sentiments (amour générosité, etc.) pour son propre et unique intérêt (plaisir, déception, politique, etc.).

~ Versatile ~
Celui qui, souvent « jeune », utilise son hôte comme réceptacle partiel, lui laissant une certaine liberté, tout en ayant conscience de ce qu’il laisse faire. Le plus souvent le démon influence les décisions de l’hôte pour mieux rendre les personnes entourant celui-ci crédules. Ce genre de démon est très instable et dangereux. La manipulation par l’ignorance est leur art.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h10

~ Hiérarchie et Pouvoirs Démoniaques ~
Hiérarchie démoniaque

~ Dieux ~
Shilen et Gran Kain. Leur nature est à la base des religions et des races Humaines et Sombres.
Leur existence et leurs pouvoirs ne sont plus à vérifier.

~ Démons Majeurs ~
Démons supérieurs aux pouvoirs sans limite joignant l’illusion à la mutation. Ils sont les seuls à pouvoir posséder leur corps propre dans ce monde sans passer par un rituel de possession.

~ Princes démons ~
Leur charisme maléfique leur permet d’être plus ou moins respectés par les démons mineurs. Ils sont des stratèges hors paire pour ce qui est de la manipulation ou de la trahison. Ils contrôlent parfaitement leur transformation.

~ Démons mineurs ~
Ce sont des mortels possédés par un rituel de possession. Ils ne doivent leur présence en ce monde physique qu’à un corps « emprunté ». Peu maitrisent la mutation, et font souvent transparaître leur vraie nature sur leur hôte. Leurs pouvoirs sont limités par la fragilité de leur hôte.

~Démons Inférieurs ~
Les plus nombreux, totalement dépourvus de bon sens, ils se comportent de manière chaotique et anarchique. Ils n’obéissent que s’ils y sont contraint par un Démon Majeur. Leur nature rend leur hôte totalement mutée irréversiblement.


Pouvoirs démoniaques

Les démons sont affiliés à un ou plusieurs éléments suivant leur nature maléfique.

- Le feu, emprunté à Pa'agrio
- L’ombre, donnée par Gran Kain
- Le vent abyssal, offert par Shilen

~ Pluridisciplinarité ~
Plus les démons sont loyaux envers leur maîtres plus ils acquièrent de pouvoirs. Les démons ne sont pas contre le polythéisme.

- Démons majeurs : Sont dit, Symphoniques, ils maitrisent les trois éléments.
- Princes Démons : Sont dit, Orchestraux, ils maitrisent deux éléments.
- Démons mineurs : Sont dit, Solistes, ils maitrisent un élément.

~ Pouvoirs démoniaques ~
C’est le pouvoir lié directement à la nature du démon ~Feu/Ombre/Vent abyssal~. Le corps de l’hôte empêche le démon de l’utiliser au maximum de sa force, mais intelligemment manié il devient important.

- Feu :
1 : Créer une flammèche de la taille de celle d’une bougie, au bout des doigts, ou dans la paume. Le démon est obligé de « toucher » pour transmettre le feu à des matériaux facilement inflammables. Mais en aucun cas une combustion instantanée ne peut être envisagée.
2 : Attiser un feu « étranger », c'est-à-dire créé par autrui. Cela a un effet similaire au fait de mettre de l’huile sur le feu.

- Ombre :
1 : Déformer une ombre autre que la sienne afin de se dissimuler partiellement. En aucun cas la dissimulation peut être complète.
2 : Supprimer de sa propre ombre.

- Vent abyssal :
1 : Créer un courant d’air même dans un endroit clos. Le courant est perceptible, mais incapable de faire envoler des objets plus lourds que des feuilles de parchemin.
2 : Baisser la température de manière notable sur une zone de 3 mètres de diamètre autour du démon. Cette baisse peu varier mais elle créée au maximum une fine couche de givre sur le sol, ou peut provoquer le grelottement des personnes à proximité. En aucun cas une cristallisation complète ne peut être faite.

~ Pouvoirs magiques ~
Il s’agit des sortilèges maitrisés par le corps de l’hôte, souvent associés à l’élément du démon. Cette puissance n’en reste pas moins à portée de tous les mortels. C’est le démon le plus souvent qui ordonne à l’hôte d’étudier telle ou telle matière pour les utiliser à ses fins.

~ Pouvoirs Haineux ~
Par leur nature de « sans âme » les démons peuvent détecter la présence d’autres « sans âme » tels que Démons ou Vampires en projetant leur vision dans le Monde spirituel. Mais ce pouvoir réciproque demande une concentration énorme.
De même, la possibilité de donner l’illusion de la présence d’une âme permet à ceux d’entre eux qui le veulent de passer inaperçu face à ce genre de détection.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h11

~ Lois Physiques Démoniaques ~
Corps

~ Transformation ~
Le corps peut muter momentanément pour faire ressortir la vraie nature du démon. Transformation complète mais limitée dans le temps. Elle n’est utilisable qu’une seule fois par jour. Exténuante pour le corps de l’hôte, il s’écroulera si du repos n’est pas pris immédiatement après.

~ Mutation permanente ~
L’influence de l’esprit démoniaque sur le corps de l’hôte a des effets mutagènes qui peuvent se présenter sous diverses formes et que le démon peut cacher ou non. Les mutations les plus couramment répertoriées sont l’apparition de déformations physiques ou des corne. Elles peuvent également toucher les yeux, la dentitions, la voix, etc.
Ces mutations ne fatiguent en aucun cas l’hôte.

~ Souffrance physique ~
Si le corps de l’hôte souffre, l’esprit du démon ressent la douleur différemment, si bien que le démon peut en ressentir du plaisir ou de l’indifférence. La seule souffrance intolérable qui peut être exercée sur l’esprit d’un démon est la torture provoquée par un acte de foi spécialisé contre les démons.

~ Blessures ~
Si elles ne sont pas guéries de façon traditionnelle, le démon ne pourra rien y aider. Si la blessure est suivie et soignée, le démon peut par contre en accélérer la guérison. Il ne peut cependant en aucun cas régénérer de lui-même le corps de l'hôte. Les blessures peuvent cependant être soignées par l’hôte si son métier est médecin ou assimilé.
Il est à savoir que les soins par magie blanche n'ont par contre aucun effet sur les démons. Celle-ci est repoussée naturellement par l'essence démoniaque imprégnant le corps. Elle provoque cependant une poussée instinctive et viscérale d'énervement, voir de colère, chez le démon qui s'est ainsi retrouvé agressé par la magie strictement opposée à sa nature. Seuls les plus volontaires d'entre eux peuvent parvenir avec difficulté à maîtriser leurs pulsions sanguinaires.

~ Besoins physiques ~
L’hôte est un corps vivant « emprunté » et ayant ses besoins. Bien que réduits, ceux-ci sont quand même importants et doivent être écoutés afin que l’hôte puisse continuer à héberger l’esprit du démon. Le corps est soumis aux « lois naturelles » des mortels, et peut, si le démon n’y prête pas attention, tomber malade, décrépir, voir mourir.


Lieux

~ Habitations ~
Rarement riches et souvent vagabonds, les démons se mêlent à la population. Ils habitent généralement auberges ou appartements des quartiers souvent démunis pour ne pas attirer l’attention lors de certaines crises ou accès de folie meurtrière. Certains font cependant fortune et affichent cette réussite en matérialisant leur renommée dans l’extravagance de leur habitation, châteaux ou villa.

~ Temples ~
Les démons exècrent les lieux saints rattachés aux éléments qui s’opposent à leurs trois pouvoirs. Ainsi, les temples d’Eva, d’Einhasad et de Maphr leurs sont insupportables. Dans ces lieux ils risquent de se comporter de différentes façons :

- Le démon deviendra fou et poussera l’hôte à sortir du bâtiment le plus vite possible et par tout les moyens qu’il a à sa disposition.
- L’esprit du démon se retirera partiellement pour laisser place à l’âme et l’esprit de l’hôte pour un temps limité ou jusqu’à sa sortie du lieu. Si ce temps est trop long le démon reprendra le dessus et tentera de s’enfuir par tous les moyens possibles. En cas de présence en ces lieux répétée dans le temps, une exorcisation sera peut-être possible.


Objets anti-démons

Il se dit bien des choses concernant l’efficacité de certains objets ou actes permettant à priori de repousser ou chasser les entités démoniaques. Mais qu’en est-il réellement ? Ici sont présentés les différentes hypothèses et leurs effets que bien peu ont pu expérimenter.

~ Eau et eau bénite ~
Elle n’est d’aucune utilité contre un démon. Elle provoquera tout au plus l’énervement d’un démon du feu, enragé de s’être fait rincé. L’immersion n‘aura pas plus d‘effet, bien que le corps de l’hôte reste mortel et donc risque de mourir s’il ne peut respirer.

~ Paroles dites « saintes » ~
Elles n’ont pas d’effet à moins d’êtres dites par une personne de Temple d’Einhasad et si celle-ci a appris les arcanes d’exorcisation et de torture vouées à l’anti-démonologie.

~ Matériaux spéciaux ou précieux ~
Aucun malaise n’est ressenti ou visible au contact de matériaux spéciaux ou précieux.

~ Sel et ail ~
Aucun malaise n’est ressenti ou visible au contact de ces condiments.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h12

~ Mort et Exorcisation ~
Mort

Lorsque le corps de l’hôte meurt, que ce soit de cause naturelle, comme la vieillesse ou la maladie, ou de cause violente, comme suite à un empoisonnement ou un meurtre, le lien qui permet au démon d’y séjourner se brise. Alors, l’esprit est renvoyé dans le Monde spirituel et pourra une dernière fois se mettre à la recherche d'un nouvel hôte. Malgré leur immortalité, les démons n’ont pas une énergie illimitée et lorsque leur hôte meurt, une partie importante de celle-ci disparait. Ils ne pourront que posséder un dernier corps avant de devoir se retirer dans les Abysses.
De même, rester présent dans le Monde spirituel et résister à l’attraction naturelle de leur esprit vers leur corps resté présent dans les Abysses leur demande une énergie importante. Ils ne disposent que de quelques jours, d’une semaine tout au plus, avant que leur esprit ne disparaisse du Monde spirituel, et ne vienne se réincarner dans leur corps véritable.


Exorcisation

Le lien qu’entretiennent l’hôte et l’esprit du démon est la seule chose qui permet au démon de rester présent dans notre monde. L’exorcisation consiste en le fait de briser ce lien de manière plus ou moins violente, afin de tenter de sauver l’hôte en se débarrassant de la malveillance de l’esprit démoniaque.
La mort de l’hôte n’est pas une exorcisation en elle-même, car si le démon est encore puissant, il reviendra surement posséder un nouveau corps afin de se venger.

L’exorcisation est une action tierce et à l’encontre du démon. Elle est souvent forcée par la torture ou l’enfermement. Les seules personnes capables d’exorcisation sont les adeptes d’Einhasad. Paladins, prêtres ou prophètes s’initient durant de longues études spécialisées afin de devenir exorcistes ou inquisiteurs. Ils forment alors la clé du rituel. D’autres personnes sont également nécessaires dans ce cas mais leur dévotion peut être moindre, ne venant que renforcer par leur présence et leur volonté la puissance du ritualiste.

Afin que le rituel puisse aboutir, un certain nombre de conditions doivent être réunies.

~ Le Possédé ~
Suivant les manières d’exorcisation, celui-ci pourra être calme, drogué ou attaché.

~ Le Vrai Nom ~
Comme lors de la possession, ce rituel nécessite le Vrai Nom du Démon. Il sera fourni par le ritualiste qui se devra de le connaitre. Grâce à ses longues années d’étude, sa dévotion et son expérience, cela lui est rendu possible. D‘autant plus qu’avec le temps et les différents combats menés, lui et le démon sont souvent de « vieux amis ».

~ Le lieu ~
Ce devra être fait dans un Temple d’Einhasad. Bien que les Temples d‘Eva et de Maphr puissent avoir un effet favorable quant à l‘affaiblissement du démon, seule Einhasad a conféré les droits de bannissement et d‘exorcisation des démons.

~ Le Rituel ~
Deux types de rituel d’exorcisation existent. Les moyens, temps et résultats en sont bien différents.

Exorcisation douce
Elle est possible si l’esprit démoniaque est versatile et donc qu’il n’a pas totalement écrasé l’âme et l’esprit de l’hôte, lui laissant ainsi une semi-liberté. Si le mortel à la volonté et la force de lutter contre le démon, l’exorcisation se fera en grande partie par l’hôte lui-même. La présence dans le lieu Saint permet d’affaiblir le démon jusqu’à ce qu’il soit contraint de baisser la garde ou de le laisser aller à la passivité, épuisé. Le « couplet final » doit alors être pratiqué par un inquisiteur ou un exorciste. Bien que le rituel se déroule généralement dans un calme relatif, il peut être amené à s’effectuer sur plusieurs mois selon la puissance du démon.

Exorcisation traditionnelle
Ce rituel est plutôt comparable à de la torture. Il reste malgré tout le plus couramment utilisé. Les résultats sont en effet plus rapide, mais également plus radicaux, autant pour le démon que pour l‘hôte. Généralement drogué ou attaché, l’hôte ne survivra que rarement à la dure exposition au lieu Sacré et au traumatisme de sa libération. Cet exorcisme nécessite beaucoup d’officiants et reste souvent spectaculaire. Il n‘est pas rare que du temple résonnent des cris inhumains plusieurs heures durant.

~ Dangers ~
Comme la possession, le rituel nécessite plusieurs conditions. Mais aucune ne permet de mettre l’hôte hors de danger lors de l’exorcisation rendant ainsi les résultats souvent aléatoires. Il est cependant à noter qu’un exorciste verra ses chances de sauvegarder la vie ou la santé mentale de l’hôte être quelque peu supérieures à celle d’un inquisiteur, ce premier étant plus profondément versé dans cet art si particulier.

Ainsi, une exorcisation peut se terminer de plusieurs manières différentes :
- L’hôte peut, lors de la libération du démon, ne pas supporter l’expansion de sa propre âme si longtemps écrasée par l’esprit du démon et mourir sur le coup.
- Le démon colérique peut également emmener l’esprit et l’âme de son hôte pour s’en repaître dans les Abysses, tuant ainsi le corps vide.
- Traumatisé, ayant passé une partie de son existence écrasé par le démon, la libération peut avoir pour effet de rendre l’hôte amnésique sur tout ou partie de son ancienne vie.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h13

~ Conclusion ~
Ainsi se ferme un chapitre, sans que l’histoire ne se termine pour autant, car les Mondes évoluent et sont en perpétuel mouvement. Ces écrits seront certainement repris par les générations futures. Le savoir est le bien et le mal, l'un n'existerait pas sans l'autre. Ce livre ne pourrait exister sans la présence de son opposé.
Ainsi furent rassemblés les écrits et les connaissances des branches sacrées des Phalanges d'Einhasad, qui furent ensuite complétés et mis en lumière par le savoir des sombres et mystérieuses sectes démoniques.
La lumière ne pourrait exister sans son ombre.
Il était au commencement, ainsi est maintenant et il en sera éternellement...
~Anne Rice~
Anonyme
Spoiler:
[HRP]
Comme il l’a été précisé au début, ces connaissances et théories RP ne sont pas acceptées de tous. Elles représentent cependant les règles HRP indiscutables sur lesquelles vous devez vous baser afin de créer votre personnage. Toute explication RP peut-être avancée tant qu‘elles restent basées sur cette cohérence de fond mise en place pour le serveur.
En cas de doute, de question, ou de point non éclairé par ces écrits, vous pouvez vous mettre en relation avec le GM en charge des démons afin d‘obtenir son aval ou certains éclaircissements. Dalerc'ha
[HRP]
[Le Liber Daemons :
sur base des écrits de Dalerc’ha,
repris et retravaillés par Odia]

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: Culture démoniaque

Message par Odia » jeu. 7 octobre 2010 à 00h15

Des démons et des vampires
D’un point de vue général, rien n’oppose réellement les démons aux vampires, tout autant que rien ne les rapproche non plus.
Certains points communs les lient, et ce sont eux qui finalement peuvent également les diviser.
Vampires comme démons sont considérés comme des sans âmes. Que ce soit de part leur transformation, ou de part leur nature, aucun des deux n’en est pourvu. C’est ainsi qu’ils peuvent se reconnaitre mutuellement grâce au pouvoir haineux.
C’est sans doute là qu’est le premier point commun qui rend leurs relations si tendues. Leur absence d’âme est le seul et unique moyen de pouvoir prouver de manière irréfutable leur véritable nature. Ils deviennent donc pour chacun d’entre eux les êtres les plus à même de les découvrir et le cas échéant de les dénoncer au commun des mortels si aveugle le reste du temps et pourtant bien capable de se soulever afin de les porter au bûcher dans un accès de folie ou de ferveur.

D’autres similitudes apparaissent du coté de leur aspiration générale à répandre chaos et désolation tout en ne prenant qu’eux-mêmes comme premier bénéficiaire. Certes, chacun est lié à sa famille ou son clan, mais le plaisir personnel reste une prérogative fondamentale concernant chacun d’entre eux.

Les terrains de jeux peuvent également être sujets à discorde. Ainsi, un vampire plaçant soigneusement et patiemment ses pions sur l’échiquier de sa destiné pourrait malencontreusement voir arriver un démon assoiffé de chaos venir réduire à néant de longues et fastidieuses années de labeur.
De même, un démon venant prendre place sur un territoire ardemment désiré, y asseyant son autorité plus ou moins voilée, arrive fréquemment à se faire déranger par les plans méticuleusement peaufinés d’un vampire pris d’un excès de zèle.

Tout ceci sans compter que le manque de finesse et de discrétion de certains démons reste fort peu apprécié par les vampires en quête de ceux-ci. Bien entendu, l’attention sera tournée vers le démon, laissant ainsi les buveurs de sang plus libre dans certaines de leurs actions. Mais au-delà de cette situation, les forces lumineuses se regroupant afin d’affronter la menace démoniaque ne se gênera nullement pour fouiner là où le surnaturel se cache, ne manquant pas de déranger au final certains immortels malchanceux ou maladroits.

Au final, les démons considèrent les vampires comme des êtres faibles et lâches ne pouvant subvenir à leurs besoins que par des subterfuges. Tandis qu’à l'inverse, les vampires considèrent généralement les démons comme des êtres stupides et parasitaires obligés de s'abaisser au niveau d’un simple mortel pour venir en ce monde.

Nous voila donc sans répulsion mystique ou instinctive, sans haine ancestrale, mais simplement face à la résultante de certains conflits d’intérêts parfois bien mal placés, alors que chacun se croit supérieur à l’autre et préfère souvent se battre des années durant pour une parcelle de terre ou le droit sur le corps et l’âme d’un mortel.
Ceci dit, toute situation n’est pas éternelle, et périodes de confrontations sont bien souvent suivies de traités de paix ou d’entraide lorsque l’adversité s’organise de trop, devenant dangereuse pour tous, avant de finalement retomber dans un conflit chaotique lorsque la menace extérieure s’est éloignée ou a été éradiquée.

Ainsi va la vie -ou la non-vie- des Immortels, prenant chacun les terres mortelles pour un immense terrain de jeu et de chasse.

~ Vision d’un vampire ~
Les démons ? Sans âme certes. Chaire des Dieux soit. Mais ces êtres à l’odeur de souffre et au gout bien trop prononcé pour le chaos ne connaissent aucune finesse ni aucune retenue. Certains peuvent parfois être digne d’un semblant d’attention, mais le plus sage reste de leur jeter quelques os à ronger loin de nos territoires, histoire de donner un peu de travail aux chiens de chasse de l’Illuminée. Ainsi, nous pourrons poursuivre nos affaires en toute quiétude et discrétion.

~ Vision d’un démon ~
Ces sangsues se croient les Maîtres du monde du haut de leurs manoirs et de leurs beaux atours. Mais qu’à cela ne tienne ! Jouons au jeu de quille sur leurs plateaux d’échec, et nous verrons s’ils feront toujours autant les fiers. L’influence et le beau parlé sont une chose, mais elles n’ont que bien peu de valeur face à un chevalier assoiffé de justice ou un démon en furie. Faisons les sortir de leurs gongs et voyons si leur sang de mort est toujours aussi rouge que lors de leur vivant.

Répondre