Page 1 sur 1

Informations & Généralités.

Publié : lun. 5 octobre 2020 à 14h29
par Eligos
  • Informations & généralités

    Image
    Image
    Image
    Image
    Introduction

    Dernier peuple ayant vu le jour, les Kamaëls sont une race bien à part. Désolidarisés des dieux, ils sont une création des Géants, disparus depuis de temps immémoriaux. De par leur naissance particulière, ils possèdent des mœurs, une magie mais aussi des aptitudes bien spécifiques. Différents des autres races, ils ont été élevés pour tuer les dieux, telles de véritables armes. Militaires durant des siècles, ils ont subi les affres du temps, changeant de façon de voir la vie et de manière de percevoir le monde. Au fil du temps plus proches dans la façon de fonctionner avec les autres peuples, ils s'évertuent aujourd'hui à essayer de se mélanger avec le reste du monde.

    La culture des Géants

    Première race a avoir poussé un souffle au sein du monde, ils étaient aussi les plus puissants, que cela soit physiquement qu'en terme de magie et de connaissances. Au dessus des autres peuples lorsqu'ils foulaient encore les terres, ils les traitaient avec respect tout en prenant soin de déléguer les tâches qu'ils considéraient trop aisées pour eux. Proches des Dieux qu'ils respectaient, ils se mirent pourtant à douter de ces derniers, jugeant leurs différentes querelles et dissensions avec mépris et critiques à leur égard.
    La création des hommes par Gran Kain et la jalousie d'Einhasad devinrent les actes de trop, actions ayant engendré les enfers et les démons. De cette situation, les Géants se mirent à agir dans l'ombre, usant de leur fascination pour le peuple des Arteias — aujourd'hui disparus — ils prirent le temps de les analyser afin de les utiliser comme inspiration pour le nouveau peuple qu'ils souhaitaient créer. Avides de prétention et porteur d'une rancœur tenace envers leurs créateurs, les Géants façonnèrent donc le peuple militaire des Kamaëls, désignés pour affronter et annihiler les Dieux.

    Résignés à les détruire, ils envoyèrent les trois plus puissants Kamaëls pour accomplir l'acte blasphématoire mais les Dieux parvinrent à découvrir les préparatifs, sonnant l'heure de la punition. Dans leur acte de traîtrise, les Géants avaient créé la vie, pouvoir sacré de Einhasad en personne. Pleine de colère, elle usa de sa fureur sur leur cité, détruisant la quasi totalité de ce peuple prônant pourtant sa supériorité. Par chance, le peuple Kamaël ne se trouva pas sur place et un certain Géant du nom de Mimir pris l'initiative de les mettre en sécurité. Très impliqué dans les actes de son peuple, il se refusa à laisser tout cela disparaître, réussissant par miracle à faire disparaître les Kamaëls ainsi que l'île qui les a vu naître dans une autre dimension, à l'abris des dieux eux-mêmes.
    De nos jours

    Nés en tant qu'arme, les Kamaëls ont pendant des siècles continué dans cette optique. Naissant de manière artificielle, ils ne prônaient que le respect, la force et le grade militaire. Tous porteurs d'un matricule, ils cherchaient à se distinguer au travers diverses prouesses, en brillant sur le champs de bataille, en tant qu'éclaireurs ou en créant des tactiques. Tournés sur eux-mêmes, ils ont pourtant dû apprendre à s'ouvrir lorsque l'île, la cité de Gevurah est revenue au sein de la dimension qui les a vu naître. Au début sur leur garde, ils ont appris à comprendre les autres peuples en les analysant au fil des années ou siècles, cherchant à mieux comprendre, pour mieux évoluer.
    Fiers de la culture qui les a ainsi créé, les ailés sont restés longtemps tournés sur leur rigidité pour autant, certains souhaitaient s'en libérer, se sentir pousser vers l'ouverture aux sensations, aux sentiments, au plaisir. Les années s'écoulèrent avec rapidité, ce peuple apprenant à s'ouvrir, tous de plus en plus nombreux à vouloir prendre leur envol. Aujourd'hui, la société Kamaël semble se diviser en deux catégories bien distinctes, deux groupes parvenant à cohabiter sans tension jusqu'à présent.

    En premier, les générations précédentes, celles ayant vu le jouer artificiellement ; les Kamaëls de cette partie semblent plus enclin à devenir militaire, prônant cette facette de ce peuple. Les hauts gradés ainsi que le Hiérarche en sont les meilleurs représentants. Dès leurs premiers balbutiements ils sont à même d'avoir des informations sur le peuple, Gevurah et l'histoire des ailés. Naissant des cuves ils sont à même de disposer de la parole et de connaissances très rapidement après l'éveil. Ils usent encore d'un matricule, représentant l'aspect militarisé de ce peuple.
    Il y a ensuite les nouveaux venus, ceux nés d'une relation amoureuse — ou non, entre deux ailés. Ils sont ceux qui ne possèdent pas de matricule, qui usent d'un nom de famille, car certains groupes se sont décidés à en utiliser, cherchant à se rapprocher des autres races. L'Ire Bestiale aura d'ailleurs incité les Kamaëls à se rapprocher des différents peuples, les poussant à changer de fonctionnement, semblant parfois moins rigides. Malgré tout, la majorité du temps les parents de ces derniers enseignent une éducation militaire, plutôt stricte. Les enfants nés de ces unions sont très intégrés à la société, ils reçoivent au fil des années les rudiments de la vie et les connaissances nécessaires à l'appréhension du monde. Certains des nés naturellement souhaiteraient même pouvoir atteindre des grades élevés dans la société, sous le regard parfois médusé des anciens de Gevurah.

    Nota Bene : Les Kamaëls vivant à l'extérieur de Gevurah, les désolidarisés de la race des ailés, peuvent parfois être mal vus, étant bien moins intégrés. Ils ne sont pas ciblés ou considérés comme des parias mais ils essaient de les garder à l'œil, leur façon de vivre et leur manière d'être pouvant être perçues avec perplexité.

    Magie et Technologie

    De part leur nature, les Kamaëls ne sont affiliés à aucun Dieu et ne peuvent donc pas user de la magie de la même manière que les autres peuples. Militaires et conçus pour le combat, ils sont des adeptes de différentes armes mais aussi d'un art qui leur est propre. Les ailés sont capables de dompter l'énergie des âmes des défunts tombant de l'une de leurs attaques, ou bien celle d'un individu non loin d'eux, s'ils le souhaitent. Substance importante à leur métabolisme, tous les Kamaëls cernent l'importance d'en absorber afin de s'en servir. A l'instar de la respiration il est donc important d'apprendre à les dompter, ce qui est enseigné et acquis dès le plus jeune âge.
    Utilisées comme besoin primordial, les âmes sont aussi employées pour le combat afin d'améliorer les compétences des Kamaëls ou bien pour incanter des sorts en utilisant l'énergie subsistant encore à l'intérieur. Incantations semblables à de la magie noire, par ailleurs. De plus, avec les années, les ailés ont appris à observer les autres peuples user de la magie, copiant leur manière de faire, parvenant pour certains à user de techniques parallèles aux arts enseignées depuis des temps ancestraux par les Kamaëls. Attention cependant, il s'agit d'un usage différent des âmes, ces dernières se veulent donc encore indispensables pour eux dès lors qu'ils souhaitent incanter.
    Certains Kamaëls peuvent maitriser un état appellé "Forme finale", les transformant temporairement en une véritable machine de guerre. Pourvus alors d'une seconde aile, ils peuvent se déplacer en fendant les airs et assaillir leurs ennemis de puissants coups. Durant ce court laps de temps, leur pouvoir augmente considérablement mais les séquelles peuvent également être très importantes : Mutilations, perte de membres, démence, ou même la mort. Les quelques Kamaëls sachant maitriser cette forme finale le font donc à leurs risques et périls...

    Pour finir, il faut savoir que la technologie Kamaëlle est très avancée puisqu'elle découle du savoir des Géants. Gevurah, la capitale, arbore donc une allure différentes des autres cités, comme sortie de nul part. En effet, les ailés possèdent par exemple des moyens d'archiver les informations bien spécifiques, usant de cristaux mémoriels tandis que certains hauts gradés usent d'outils de communication permettant de parler à un individu sur une longue distance. La médecine est-elle aussi pas en reste puisque les Cuves permettent de soigner efficacement des blessés et autres utilisations gardées secrètes. Ils possèdent d'ailleurs une connaissance du corps très avancée.