[BGhumain] Aven

Ici se trouvent les BGs des héros décédés, paix à leurs âmes.

Modérateurs : Conseillers, Admins et GMs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
smogogo
Princess Molrang
Messages : 162
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 22h20

[BGhumain] Aven

Message par smogogo » lun. 26 juillet 2010 à 09h37

Nom : Aven
Race :Humain
Age : 21 ans
Langues : commun

Aspect physique : jeune et plein de vie, il possède une masse musculaire pas aussi importante que d'autre chevalier.
Aspect Psychique : Aven est quelqu’un d’assez extraverti. Il semble prendre un malin plaisir à ne pas obéir, ce qui lui a valu des beaucoup de sanctions.
Aven, un cas souvent discuté par les paladins chargés de former les futurs protecteurs d’Einhasad. Un élève perturbateur, se rebellant à la moindre occasion malgré les punitions qu’il pouvait subir. Cependant il avait des aptitudes excellentes en termes de combat et surtout lorsqu’il s’agissait de protéger une personne en danger.

Selon les dires, ses parents étaient de brillants combattants, son père était un grand Chevalier du Phoénix, le grade le plus haut chez les Paladins, et sa mère une grande Prophète. Ils sont morts au court d’une grande guerre sur l’île parlante, il y a de ça plus d’une quinzaine d’années. Aven fut pris en charge par son oncle.

Malgré les nombreux problèmes qu'Aven provoquait, il n’avait jamais subi de grosses sanctions telle qu’une exclusion définitive, sûrement dû au prestige que ses parents avaient et aussi à la pitié que certains avaient également pour le jeune homme, qui ne parlait jamais de ses parents et préférait fuir le sujet. Partant ce n'est pas les occasions qui ont manquées: tuer le phénix d'un paladin afin de vérifier si il revenait bien a la vie, tenter de bannir son professeur car Aven était persuadé qu'il s'agissait d'un mort vivant et non d'un humain...

Lors de son apprentissage Aven, reçut différentes missions à faire afin de faire ses preuves et de parfaire son expérience en situation réelle. L'une de ses missions était d'aller dans un village voisin car selon les villageois une créature du mal s'y trouvait. Après avoir pris certains renseignement dans le village, Aven appris que cette dernière avait l'apparence d'un chat noir.
Aven arpentât les ruelles du village, cherchant dans chaque coins, dans chaque jarres qu'il trouvait mais aucun résultat. Après avoir fait toutes les ruelles , il décida de se reposer un peu sous un arbre afin de reprendre quelque force. Pensant que la missions aurait été rapide, il s'est mit a la recherche de la créature du mal dès son arrivée, ne se laissant aucun répit. Adosser à un arbre, Aven s'assoupit. Une chose humide le réveilla en sursaut... Un chat noir lui léchait le visage. Avec le soubresaut de son réveil, Aven fit fuire l'animal qui parti se réfugier dans l'arbre. Le courageux paladin secoua l'arbre afin de faire descendre le greffier qui n'était pas décidé. Après une lutte acharnée, Aven réussit à le faire tomber. Il décida alors de l'emmener loin du village car il ne pensait pas que la pauvre bête était un serviteur du mal.
Il le libéra dans dans un champs a mi chemin entre le village et l'académie. A son arrivée il rendit compte à son supérieur de la réussite de la mission.

La mort semblait être problématique pour Aven qui n’arrivait jamais à l’accepter. Ce fut le cas lors d’un second événement douloureux pour lui. Des brigands avaient tenté de voler des adenas à sa tante. Cette dernière avait refusé catégoriquement et s'était pris un coup qui semblait pourtant léger, mais vu son âge, elle se tua en tombant sur la tête.
Aven avait quitté l’enceinte de l’école des paladins et avait poursuivit les coupables malgré les règles de la chevalerie qui étaient claires : on ne doit pas tuer par vengeance, mais par nécessité…

Aven se retrouva face aux trois brigands, des criminels recherchés depuis un moment, un combat relativement court s’ensuivit, Aven qui avait été entraîné par des Paladins expérimentés contrait chaque attaque maladroite des brigands .Il les mit tous a terre. Prit entre la colère et les préceptes de sa formation il ne savait plus ce qu’il devait faire : les tuer ou les livrer à la garde. Il commença par les attacher. Alors que le sentiment de haine envers les trois criminels prenait le dessus, un groupe de paladins arriva à ses cotés. Les paladins comprenant le sentiment d’Aven mais ne pouvant lui dire, partirent du principe qu’il les avait capturés afin de les remettre à la justice. Aven qui était perdu, laissa les paladins prendre en charge les meurtriers de sa tante. Il rentra à l’académie avec une part de regret : celle de ne pas les avoir tués.

N’étant plus sur d’avoir la stature pour assurer son rôle de paladin, Aven chercha une nouvelle voie vers laquelle il pourrait se tourner. La seule qu’il voyait était celle de sa mère : Prophète.
Son année finie, Aven quitta l’académie. Officiellement il partit pour faire profiter la population de son savoir, officieusement il partit afin de trouver un ou une prophète qui l’accepterait comme élève.

Répondre