[BGhumain] Nalianne

Ici se trouvent les BGs des héros décédés, paix à leurs âmes.

Modérateurs : Conseillers, Admins et GMs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
myhelye
Princess Molrang
Messages : 185
Inscription : ven. 6 juin 2008 à 11h46
Personnages : [strike]Marelf La grande[/strike]
Myliame la croqueuse
[strike]Touruk le sage[/strike]
Mynia la junkie

[BGhumain] Nalianne

Message par myhelye » mer. 25 décembre 2013 à 20h54

Nom : Gira
Prénom : Nalianne
Surnom :
Titre :
Age :18
Sexe : F
Race : Humaine

Métier : Garde d'Asteria, Paladine.
Compétences : Encaisser.
  • Combat : rester debout, protéger les autres
    Magie : invoque
Métamorphoses : Aucune

Alignement : Bon
Guilde :
Faction :
Langues parlées : Commun

Description physique : Une jeune femme pas encore adulte. Blonde, blanche, un physique tout ce qu'il y a dans les "normes", sauf peut-être ses oreilles, un peu plus grandes et pointues que la normale mais elle les dissimule sous ses cheveux. Sans son armure, on ne la remarquerait pas dans la foule sauf peut être ses bleus.
Caractère : Une envie de bien faire. Elle croit en l'union des peuples et espère qu'ils ne reproduiront pas les erreurs passées.
Autres :

Situation financière :
Comportement social : Plutôt sociable, une grande joie de vivre. Sourit aux inconnus.
Type d’éducation reçue :
Popularité et/ou influence :
Pensée politique :Communiste Elle crois aux valeurs d'Asteria et veut que la conquête du continent se fasse dans ces conditions.

Croyances :
  • Einhasad :Non
    Gran Kain :Non
    Eva :Non
    Shilen :Non
    Sahya :Non
    Pa’agrio :Non
    Maphr :Non
Relations extérieures : Tous naissent et demeurent libres et égaux en droit. Leurs différences sont ce qui fait de leur union, une force.
Dernière modification par myhelye le ven. 27 décembre 2013 à 17h00, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
myhelye
Princess Molrang
Messages : 185
Inscription : ven. 6 juin 2008 à 11h46
Personnages : [strike]Marelf La grande[/strike]
Myliame la croqueuse
[strike]Touruk le sage[/strike]
Mynia la junkie

Re: [humain] Nalianne

Message par myhelye » mer. 25 décembre 2013 à 21h15

Nalianne
Image
Je suis Nalianne et voici mon histoire.
Prelude
[hr][/hr]



Le ciel est bleu, Asteria se dresse vers les cieux. Une Gamine, au pied de la bibliothèque, vers le toit lève la tète. Elle a dans ses mains une peluche qu’elle sert contre elle. Ses yeux sont ébahis par la construction de cette citadelle. De pierre en pierre et tour après tour, elle est de plus en plus haute chaque jour. Il en est de même pour toute la ville. Tous les peuples s’unissent pour reconstruire l’île. Cette enfant spectatrice de tels agissements rêvera forcement les choses en Grand.

I. Le Depart?
*10 ans plus tard*
Il est clair qu’aujourd’hui chacun a une histoire à raconter. Nous ne sommes pas assez jeunes pour ne pas se souvenir de ce qu'il s’est passé il y a dix ans. La petite fille est devenue grande. Sans être entièrement adulte, du haut de ses 18 ans, elle a suffisamment de volonté pour pouvoir prétendre à de grandes choses. Cette grande blonde aux cheveux courts et au physique enfantin parcourt la ville depuis son enfance. Cette ville s’est construite autour d’elle et est le reflet de toute son ambition. L’union de peuple, le rêve commun, les leçons tirées du passé : toutes les valeurs d’Asteria sont désormais les siennes. Fille d’un artisan doué en construction et fier dans ces mots, il lui enseigna l’honneur, le courage et la fierté de croire en elle-même et en Asteria. Son père restera gravé dans sa mémoire car aujourd’hui, la voici orpheline d’un père qui s’est tué à la tâche pour le bien commun et d’une mère qui se trouvait au mauvais endroit, il y a dix ans. Elle n’est pas seule pour autant. Mymy l’accompagne partout en ville et sur ses escapades sur l’ile. Mymy est son loup. Un loup de compagnie recueilli sur la plage. Le pauvre s’était jadis coincé une patte entre deux planches de bois flottant. Il hurlait à la mort. Nalianne l’en a délivré. Le loup a montré une grande tendresse envers sa nouvelle maitresse en guise de reconnaissance.

Le Père de Nalianne lui a appris beaucoup de choses, mais pas à se battre. Il est clair qu’aujourd’hui Nalianne veut agir pour le bien commun. Elle ne sait ni construire, ni faire de la musique. Elle ne sait ni conter les légendes ni compter les étoiles. Elle ne sait rien faire. Sauf se battre. Ce n’est pas chose innée chez elle. Comme dit, son père ne lui a pas appris. C’est la garde qui lui a appris. Elle s’est engagée en pensant que sa volonté de bien faire suffirait. Car ça, elle en a de la volonté et des convictions, une foie inébranlable envers le rêve commun.

Elle pensa d’abord que ce fut une erreur. La garde était emplie de brutes sans nom. Des gars et des filles sans délicatesse ne pensant qu'avec les muscles. Ils ne pensaient pas à mal, ils pensaient mal. Lorsque la petite est arrivée pour s’entraîner, que de coups elle se prit. Des poings, des lances, des marteaux volaient en permanence vers elle, tous les jours. Elle était incapable de riposter. Elle esquivait. Elle encaissait. Elle dut apprendre à se servir d’un bouclier. Ca lui permettait de rentrer chez elle pas trop amochée. Elle passait ces nuit à panser ses blessures et le jour, à encaisser les coups. Chaque jour, elle essayait de répondre un peu plus, de se relever plus vite, de donner plus de coups que la veille. C’était peine perdue, elle avait vraiment une force d'un keltir.
Vint une femme un jour. Alors que Nalianne rentrait chez elle, traînant son bouclier à terre et boitant le moins possible pour rester fière, cette femme l’approcha et la prit en pitié. Elle lui offrit le couvert pour la soirée et les deux femmes firent connaissance. Elle était très petite, des cheveux rouges avec des dreadlocks. Nalianne très touchée par un tel comportement altruiste, ne se risqua jamais à lui demander son nom, ça ne les empêcha pas de devenir amies. Deux choses peuvaient choquer au premier abord chez cette inconnue. Elle fumait, beaucoup trop, et on ne sait pas trop quoi. Et sa maison était remplie de créatures félines. Nalianne, vivant elle-même avec un animal, lui posa plein de question sur ces êtres.

C’est alors qu’elle lui expliqua qu’elle invoquait des créatures. D’où ? Elle n’en savait rien. Elles étaient magiques. C’est tout ce qu’il fallait savoir. Vraiment intéressée, Nalianne demanda à apprendre. Elle apprit. Âpres son entrainement aux cadets de la garde, elle partait chez la junkie, à défaut de savoir comment elle s’appelait, pour essayer d’ouvrir des portails d’invocation afin de communiquer avec ce nouveau monde. Etonnamment, ce ne fut pas très dur. Après seulement quelque semaines, elle était capable d’invoquer les mêmes compagnons que la junkie et même d’avantage. Des oiseaux de feu, des lions et d’autres créatures accompagnaient maintenant la vie de Nalianne.

Demain, le service aux cadets de la garde d’Asteria se finit pour Nalianne. Elle aura le choix de s’engager en passant l’examen. Ou de trouver autre chose à faire dans sa vie.
Demain, un Bateau part pour le continent sauvage.
C’est une opportunité en or pour prendre son destin en main, reconquérir le continent et imposer le rêve commun à un nouveau monde.
Elle ne sais que faire. Ce n’est pas elle qui décidera, elle en est persuadée. Des rencontres sont encore a faire à Asteria, peut-être y aura-t-il des volontaires pour embarquer. Peut-être croiront-elles aux mêmes idéaux. Elle passera l’examen de garde un autre jour si le cœur lui en dit. Aujourd’hui, elle a décidé d’errer dans les rues, de rencontrer des gens et ensemble, ils écriront une nouvelle histoire. Ensemble, ils reconstruiront un rêve commun qui s’est effondré il y a dix ans.

C’était un jour maussade à Asteria. Le temps était couvert et menaçant. Généralement c'est un temps a rester enfermer devant la cheminée. Mymy s'y plaisait bien d’ailleurs. Malgres tout Nalianne s’embattait grave. Un tour s'imposait. Elle alla faire un tour sur la place d'Asteria. Elle y fit des rencontres étonnantes. Une elfe a l'ego surdimentioné dont elle ignore encore le nom. Un sombre, très enclin à la critique, ancien regen d'Oren, (un pays de l'ancien temp) Et Indys, une sombre raciste. Tous semblait etre des survivant de "avant les failles". Tous venait d'un temps que Nalianne ne connaissait pas . Curieuse elle posait des question sur ce qu’était Oren ou Heine, nom qu'elle n'avait vu que dans des livres d'histoire. Très vite elle se rendit compte que les trois personne présente se détestaient.
Outre le fait que chacun avait un caractère pourris, leurs différences raciale semblaient très encrées. Au meme titre que leurs passé. "Chacun porte en son coeur des vielles rancunes". Nalianne essaya de leur expliquer qu'ils étaient en un lieu où les être s'unissent pour aller dans le même sens, que cela avait donné la plus belle cité de tous les temps et que ce n'est que dans cette direction que le futur sera beau. Tous la renvoyèrent affirmant que ce n’était qu’utopie et qu'ils faisaient tous leur possible pour quitter cette ville où le mélange leurs pesait. Si les gardes avait entendu certains de leurs propos ils seraient surement passer devant un tribunal.
Nalianne abandonna le débat. Ainsi ceux qui avait causé la perte du monde seraient près à refaire les même erreurs...

Le chemin vers le reve commun est encore long, mais il n'est pas perdu...

Répondre