[BGhumain] Shadira

Ici se trouvent les BGs des héros décédés, paix à leurs âmes.

Modérateurs : Conseillers, Admins et GMs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

[BGhumain] Shadira

Message par Odia » sam. 28 décembre 2013 à 23h06

Shadira

Image
Spoiler:
Nom : -
Prénom : Shadira
Surnom : -
Titre : -
Age : 26 ans
Sexe : féminin
Race : humaine

Métier : Mage des cristaux - nécromancienne
Compétences :
  • Magie : nécromancie - magie des cristaux
    Combat : daguiste
Métamorphoses :

Alignement : loyale mauvaise
Guilde : -
Faction : -
Langues parlées : commun

Description physique :
Jeune femme d'une vingtaine d'années aux atours de mage, elle n'affiche aucune appartenance particulière. Cheveux mi-longs châtains, yeux de couleur noisette, son doux visage ne semble pas très expressif sans pour autant être hautain ni dédaigneux. D'une stature dans la moyenne, sa silhouette agréable correspond à l'image que ses habits renvoient. Portant toujours à sa ceinture une sacoche en cuir en plus de sa bourse, une dague vient compléter son équipement, soigneusement rangée dans son dos.
Caractère :
Jeune femme observatrice et pensive. D'expression neutre au premier abord, il faut chercher un peu avant de la voir exprimer certains sentiments, quels qu'ils soient. Malgré tout ouverte à la discussion, elle fait généralement preuve de bonne volonté. Brillante et attentive, elle doit disposer d'un pouvoir certain dans les domaines qu'elle maitrise.
Autres : -

Situation financière : suffisante
Comportement social : ouverte, observatrice
Type d’éducation reçue : suffisante
Popularité et/ou influence : néant dans le monde, importante dans son école
Pensée politique : néant pour le moment, en observation du monde

Croyances :
  • Einhasad : Elle n'a de lumière que ce que ses servants veulent bien lui prêter. Il suffit de savoir lire pour comprendre qu'elle est toute aussi chaotique que son époux.
    Gran Kain : Grand enfant maladroit qui cherche la reconnaissance des siens. Il a au moins le mérite d'avoir tenté de nous créer à l'image des autres races.
    Eva : Déesse de rechange qui n'a pas demandé à être ce qu'elle est devenue. Dommage qu'elle n'ait pas eu le courage de faire front à sa Mère.
    Shilen : Fille abusée et désavouée. Bien des mortels auraient réagit comme elle. La seule différence est qu'avec le pouvoir d'un Dieu, cela fait d'autant plus de dégâts. Mais vu sa folie actuelle, il n'est plus le temps de la plaindre mais bien de la contrer.
    Sahya : Au moins, il a su partir quand il le fallait.
    Pa’agrio : Il fait beaucoup de bruit, comme ses enfants.
    Maphr : Dommage qu'elle n'ait pas su apporter un minimum d'éducation à ses enfants.
Relations extérieures :
  • Elfes : Rien contre, grands mages que la longévité a rendu décadents et imbus d'eux-même.
    Humains : Rien contre, se plaignent beaucoup pour souvent des futilités, mais ont sans doute le plus grand potentiel caché.
    Kamaels : Rien contre, restent étranges, surtout vis à vis de leur rapport avec la magie et les géants.
    Nains : Rien contre, même si souvent agaçants avec leurs manies de parler fort et de mal se comporter en société.
    Orcs : Rien contre, pas forcément loquace. Ont une relation particulière avec le monde de la magie.. ou des esprits.
    Sombres -survivants- : Rien contre, ont au moins eu le courage d'aller vers leurs idéaux.
    Sombres -sacrifiés- : Ont foutu un sacré bordel pour leur déesse. Ce dévouement est louable et plein de courage, mais vu les conséquences, ils auraient mieux fait de s'abstenir.
Dernière modification par Odia le dim. 29 décembre 2013 à 01h02, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Odia
Antharas
Messages : 1871
Inscription : sam. 24 octobre 2009 à 15h37
Personnages : [url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=11465"]Assa du clan Shimaï[/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=29&t=22563"]Shadira[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=29&t=14784"]Gromral[/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=74&t=11279"][i]Feu Odia[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=16324"][i]Feu Kyrine[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/viewtopic.php?f=74&t=12114"][i]Feu Shamali[/i][/url]
[url="http://vae-soli.fr/forum/viewtopic.php?f=31&t=12407"][i]Feu Blanche[/i][/url]

Re: [BGhumain] Shadira

Message par Odia » dim. 29 décembre 2013 à 01h02

Une histoire...
Les premiers souvenirs de Shadira sont flous, s'apparentant davantage à ce qui lui a été brièvement raconté qu'à de réels souvenirs. D'après certaines personnes, elle appartenait à une famille pauvre de Giran. En compagnie de sa mère tandis que celle-ci faisait de la mendicité, elle aurait été repérée pour son potentiel décelable malgré son très jeune age. Achetée pour quelques Adenas, elle aurait ainsi été retirée à sa famille.

De tout ceci, elle n'en conserve à vrai dire aucun souvenir. Pour elle, elle a toujours appartenu à cette école -ce qui n'est pas faux quand on calcule le nombre d'années passées en ses murs-. Tout d'abord formée aux rudiments de la magie, elle dut faire face à une situation difficile pour son age. Privée de ses racines, il lui fallut vite s'adapter et s'endurcir pour espérer survivre dans ce nouvel univers qui lui était inconnu.

Son mentor -si l'on peut dire-, ne s'était pas trompé en la croisant pour la première fois. Très rapidement, elle fit montre d'un potentiel magique peu commun pour ses semblables. Attirant l'attention des maîtres sur elle, elle attira par la même la jalousie et la méchanceté de bien d'autres de ses confrères et consœurs. Il faut dire que l'école dans laquelle elle fut accueillie n'était pas commune. Mettant en avant l'excellence et la supériorité avant tout, c'est par la compétition permanente et perpétuelle qu'un certain élitisme s'installait. Ils étaient nombreux à jalouser ceux qui leur étaient supérieurs. Shadira, elle, se détacha bien vite de ces pensées et futilités. Mais elle avait l'avantage d'avoir un talent naturel qui lui permettait d'arriver au niveau des meilleurs sans forcément donner autant d'elle-même. Tout lui paraissait simplement simple et logique.

Lorsque les plus jeunes années furent passées, que les rudiments de la magie lui furent inculqués et qu'elle les maitrisa parfaitement, elle changea de professeur. Parmi les plus jeunes de sa nouvelle promotion, les choses sérieuses allaient véritablement commencer. Il ne s'agissait plus de ressentir, d'appréhender et manipuler les flux magiques, mais véritablement d'entrer dans les fondements même de la vie et de la mort, rendant les choses plus exaltantes, plus enivrantes, et surtout plus dangereuses. S'y risquant tout d'abord avec précaution et retenue, elle finit par se laisser séduire par le coté attrayant de cette magie que d'aucun qualifierait de pervertie, car touchant aux fondements même du cycle de la vie. Jouer de ces effluves vitales laissait une infinité de possibilités pour qui savait les maitriser avec suffisamment de subtilité et de puissance.

Ce qui s'avérait au départ quelques exercices faciles et tout juste intéressants devinrent bien vite une véritable passion dévorante. En plus de ses cours -qui soit dit en passant prenaient les trois quarts de son temps éveillé-, elle passait le reste de son temps dans la bibliothèque, consultant notes, études et synthèses. Lorsque certaines idées la poussaient à l'expérimentation, elle s'empressait de rejoindre les laboratoires ou les salles d'entrainement, cherchant à comprendre la moindre parcelle du fonctionnement de cette magie fabuleuse. Sa perception du monde, de la vie, en fut bien entendu irrémédiablement changée, comme souvent pour les adeptes de sa pratique. Discuter de tout cela avec tout un chacun l'aurait immédiatement faite rejetée de la société si ce n'est pire.

Face à un tel acharnement lié à un si grand potentiel, elle continua sans grand mal à monter dans l'estime de ses professeurs, devenant l'une des apprenties phare de son école. Prenant trop d'avance vis à vis de ses confrères et consœurs, il lui fut proposer quelques cours supplémentaires, non directement liés à ses études premières, mais relativement complémentaires. Ainsi, il lui fut inculqués certains rudiments de la magie des cristaux. Au départ, principes enfantins, il s'avéra plus difficile à en appréhender les subtilités à plus haut niveau. Mais motivée par son apprentissage grandissant, elle trouva en chaque échec un nouveau défit à surmonter, gagnant un peu plus sur l'ignorance, développant autant son potentiel que sa volonté propre.

L'usage de la dague, quant à lui arriva plus tard. Cela avait visiblement un rapport avec d'éventuelles activités futures qui pourraient leur être demandées, et n'étaient réservées apparemment qu'aux meilleurs de sa promotion. Armes légère et maniable, ils l'utilisaient bien évidement déjà dans certains rituels. Mais ce qui leur fut appris s'étendait bien au delà de ce simple usage. Déjà au fait de l'anatomie des races connues, c'est davantage sur l'usage efficace et rapide de ce qui étaient il y a encore peu un ustensile afin d'en faire une arme efficace et redoutable. Cette partie de sa formation ne reçu pas le plus grand intérêt de Shadira, préférant se fier à sa magie plutôt qu'à ses capacités physiques. Malgré tout, elle devait reconnaitre que cela pouvait s'avérer utile en certaines circonstances, d'autant plus que la magie se faisait de plus en plus difficile à maitriser en ces temps troublés.

C'est ainsi qu'elle que sa formation se poursuivit, et bientôt se termina. Alors qu'elle serait restée sans doute bien des années à poursuivre ses recherches et améliorer encore son art, on vint la chercher, la présentant au Maitre de l'école. Honorée d'une telle situation, elle fut surprise d'apprendre qu'il suivait distraitement son évolution depuis quelques temps, ne s'attendant pas à ainsi attirer l'attention. Mais encore toute à son étonnement, il lui fut apprit également qu'elle devait partir, parcourir le continent pour le compte de l'école. Partagée dans ses sentiments, elle accepta comme il se devait ce qui lui était demandé. C'est ainsi que le lendemain, elle franchissait à nouveau les mêmes portes qui l'avaient accueillit des années auparavant. Ignorante de bien des choses du continent, n'ayant été informée que succinctement au vu de la situation complexe du moment, elle fut témoin des derniers soubresauts de la civilisation continentale, en l'an 4 du calendrier du cataclysme.

Ainsi, elle suivit la population dans son exode, s'intégrant de son mieux dans cette nouvelle existence. Témoin et actrice des dernières étincelles de vie d'Elmoraden et de l'Ether, il ne lui restait plus qu'à faire ce qu'il fallait afin de prolonger autant que possible cette aventure qu'est le grand cycle de la vie...
[rename Shamali
1e Sub warcryer (rudiments de la magie)
2e Sub spellhowler (magie cristaux)
3e Sub daguiste]

Spoiler:
Certaines informations sont en attente de validation de la part des GM rp. Pour le reste, le bg est malgré tout fait de manière suffisamment imprécise pour pouvoir s'adapter à leur décision.
La suite, je suppose, par pm avec les GM/conseillers concernés ^^

Répondre