DogMaël mort en sacrifice

Ici se trouvent les BGs des héros décédés, paix à leurs âmes.

Modérateurs : Conseillères, Admins et GMs

Répondre
Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

DogMaël mort en sacrifice

Message par DogMael » lun. 11 juin 2007 à 11h19

DogMaël ; un début...

Alors que la bataille qui opposait l’Alliance des Humains et des Elfes contre les dernières tribues Orcs faisait rage depuis des générations pour le contrôle du continent ; comme beaucoup d’autres familles nobles avant eux, et beaucoup d’autres suivront ; Umroah, 3ème Guerriers de la Tribu des Amtaks, et Imsalk, son épouse, fille du commander Belgon; décidèrent d’envoyer leur enfants, Orcaline âgée de 6 ans, leur fille ; et DogMaël à tout juste 8 ans, leur premier fils, dans les deux lieux de cultes et d’apprentissage les plus secrets des domaines Orcs, afin de les préparer à prendre la relève des générations combattantes actuelles engagées dans cette folies meurtrière. Ils y apprendront les techniques de combat lesplus poussées, les stratégies les plus vils mais les plus rusées, l’un en matière de force brut, l’autre dansle contrôle des matières environnates.

- WyrGhmorth, au coeur même des terres d’origines de Paagrio Dieu du feu et second dans la création des Orcs, où Orcaline apprendrait l’art de la manipulation des éléments et des arcanes, ainsi que certaines techniques medicinales enseignées par les plus anciens et plus puissants Warcryer de l’union des tribues.

- BrainKamp, cloitré au pieds des montagnes du plateau Nord, ou naguère, les Géants se chahutaient le moindre bout de rocher, faisant trembler la terre sous leur grondement, la gonflant ainsi de leure puissance. C’est ici que DogMaël passerait son enseignement, c’est delà qu’il puisera la force des Orcs Guerriers, qui font l’honneur des tribus ; l’art du combat et de la guerre ne devra plus avoir aucun secret pour lui, afin de venir renforcer les rangs des amrées Orcs engagées dans cette guerre sans fin.

L’apprentissage ne durerait pas moins de dix ans...Dix années durant les quelles ils n’auront plus aucun liens avec le monde éxtérieur, ce dans le but de ne point polluer leur apprentissage par des émotions externes. Ils devront, comme beaucoup d’autres Orcs de leur rang, s’acquitter de leur temps d’apprentissage et de conditionnement, afin d’aider à libérer le continent de l’avancée des Humains et des Elfes...

DogMël, un apprentissage...

A BrainKamp, l’apprentissage est rude et sévère ; les recrues qui s’y retouvent sont mis sur le même pieds d’égalité, ou plutôt d’infériorité ; aux vues des conditions d’entrainement qui forces les apprenants à se forger rapidement aussi bien physiquement que psycologiquemnt ; que vous soyez fils de forgerons, ou bien digne héritier du 1er Commander de votre tribu, vous serez roulés dans la fange si vous ne savez pas acquérir force et caractère très vite !
DogMaël eut pour enseignant, un Tyrant du nom de Glamstak, l’un des plus brutales, des plus odieux, sévères et redoutable Orcs qu’ait connu ce lieu, mais c’était aussi l’un des plus grand Guerriers et le plus fin stratèges, à l’époque où les tribus Orcs n’avaient qu’eux mêmes a combattre...Avant l’attaque de l’Alliance.
Glamstak le choisit avec d’autres pour manier les fists, armes redoutables mais tant appréciées des Orcs guerriers. Chaque jours que Einhasad leur autorisait à respirer de nouveau, ilsdevaient manier des heures durant leurs armes, des poids de fontes aussi lourd qu’eux attachaient leur poings et chevilles, pour augmenter leur musculature.A la fatigue des poids et de l’entrainement s’ajoutait l’intense chaleur dégagée par les fourneaux géant de la forge de BrainKamp, la plus grande des terres Orcs.

Durant son entrainement, DogMaël ne courba jamais l’échine, ni ne chût sous les coups de ses opposants, pas même sous ceux de son Maître Glamstak, qui pour le coup, du reconnaitre en DogMaël, une certaine force de caractère mélangé à une belliqueusité agressive...Lesrares fois ou ils eurent l’occasion de parlementé sousle levé de la nouvelle Lune, DogMaël ne cessait de répétter squ’il voulait rejoindre lesrangs de son père, Umroah, accompagnée de sa soeur, et repousser au plus loins les lignes ennemis, que s’il devait, il rendrait son dernier souffle sur le champ d’honneur, une lame Elfes dans la poitrine, et la tête blonde décapité du même Elfe dans sa main gauche...Et Glamstak l’encourageait, en lui racontant les plus horribles scènes de sa mémoires d’Orcs concernant les batailles et le sang qu’ont fait couler les Humains et les Elfes sur leur terres ! De jour en jour, la haine de DogMaël envers ces deux races se faisait de plus en plus grande...A tel point que lors de cesentrainements, il s’imaginait combattre un Elfe, et manqua à plusieurs reprise de prendre l’âme de son opposant !
DogMaël devenait plus fort et plus redoutable de jours en jours...D’annéesen années...jusqu’au termes de ses dix longues annus horribilis...
Il était prêt, avec d’autres compagnons qui étaient eux aussi arrivés au terme de leur apprentissage, ils prirent la route pour retrouver les terres de leures tribues et gonfler les rangs des combattants !

Dix ans...tant de choses se sont passées...

DogMaël, retour aux sources...

DogMaël et ses compagnons de routes n’eurent pas longtemps à marcher avant de rencontrer le premiers vilalge Orcs...Petit, délabrés...sans grand attrait à l’oeil, quelle ne fut leure surprise en croisant des tribues entières décimées et dispércées sur un le bout de parcelle que représentait le Nord du continent...Très vite, ils apprirent de la voix des anciens du village, que l’Alliance avait repoussée les armes Orcs au plus loin des terres jadis chevauchées, il y a de cela bientôt 10 ans...Que les tribus complètes s’étaient démentelées après coup, et que plus personne ne s’opposait désormais à l’occupation des humains et des Elfes sur le continents quasi total...
DogMaël n’en croyait pas sesoreils, comment desraces pour lui aussi inférieures telles que les humains et les Elfes, pouvaient elles avoir boutées hors de leur contrées de si fier et farouches guerrieres qu’étaient les Orcs ? Son sang ne fit qu’un tour, ne voulant accepter se qui pour lui était lapire des défaites, il entreprit sur le champ d’enroler un maximum de guerriers pour retourner livrer bataille...peine perdue, pas âme du village ne sourcilla ni ne leva le doigt pour dire « je vais t aider », meme ses compagnons fraichement sortis de leur entrainement ne se sentaient pas le coeur à entreprendre un si périlleux combat, aussi honnorable soit il...
Hurlant , pestant, beuglant, injuriant touts les Dieux Humains et Elfes qui lui était connu, DogMaël se mit bille en tête de ne point laisser en l ‘etat les choses actuelle, et affirma haut et fort qu il livrerait lui même bataille, quitte à y perdre la vie !
Au moment ou il tourna les talons pour se mettre en route, la rage au ventre, l’un des anciens du village lui lanca ses mots en ricanant :

-Tu es aussi fou si ce n’est plus que cette jeune Orcaline qui est passée par ce village il y a deux lunes de cela, elle aussi avait soif de conquête, et de reprise de pouvoir, mais sa cause est veine...Comme la tienne !

DogMaël se retourna, et posa un regard à la fois curieux et vide sur l'ancien...Des mots, des sons, des images, un visage...Un Nom : Orcaline...On ne peut plus familier à ses oreilles...Cela ne pouvait être que...

-L’ancien dans quelle direction cette Orcaline est elle partie ?
-Exactement dans la même direction vers laquelle tu te dirigeait...Vers une mort certaine...La terres de l’Alliance !


[...]
Dernière modification par DogMael le mer. 6 août 2008 à 20h49, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » lun. 11 juin 2007 à 11h20

Acte 1 : L'Annonce

A l'aube, au moment ou le Soleil et la Lune s'entrecroisent, tels une Flamme pure entourant un Fer Blanc, pour ne laisser place qu'à un éclat de lueur rougeoyant; à ce moment précis, entre chien et loup, ou le monde des ténèbres s'efface devant la lumière; ou cris sourds, hululements strident et autres hurlement font silence, laissant entendre maintes sons plus amicaux...Les Terres Orcs s'éveillaient...

Le village Orc, surplombant une falaise, était encore plongé dans une légère brume matinale translucide, qui ne tarderait pas à laisser place à l'aridité connue de ces terres environnates...

L'agitation dans le vilage n'en était encore qu'à ses balbutiements; chaque Orcs s'éveillant tour à tour pour aller prendre leur poste...
Les combats menés les jours précédent avaient quelque peu éteint une certaine agressivité chez eux...L'heure était au repos, et à la pensée de leur avancée...

[...]

Quelques remous colériques se firent entendre à l'entrée du village, desmotsplus haut que d'autres, des grognements, desmots d'un langage inconnu mélés à celui des Orcs !

Il ne fallut que peu de temps pour qu'un attroupement s'agglutine aux portes, armes aux poings, pour voir de quoi il retournait aumilieu de ce méli-mélo de braillement !

DogMaël, Chef de Guerre des Amtaks, arriva également sur leslieux, lui aussi intrigué par tout se remu ménage matinal, il écarta tranquilement ses guerriers pour voir la scène...Quelle ne fut sa surprise de voir là, faire face à ces gardes de villages, un Elfe...Jeune, gringalet, vétu d'une armure légère dont la provenance restait plus que douteuse, et équipé d'une lame qui, elle paraissait de bien plus belle facture !
Il la brandissait et l'agitait sous le nez des deux gardes, en braillant avec un air narquois dans un langage Elfique que peu ici comprenait, si ce n'est personne...

DogMaël avanca doucement, se posta entre ses gardes et capta le regard de l'Elfe impétueux...Son visage se faisait ferme, sans expression, son regard enchainait presque celui de l'Elfe en face de lui...Il attendait...Il attendait que l'Elfe lui donne lesraisons de sa présence...Les mains sur les hanches...Patient...

Le regard capturé par celui de l'Orc, l'Elfe eut un instant de silence, avant de reprendre plus empressé et sur un ton enthousiaste quelque peu déplacé en ce lieu :


-Hey toi le gros là, oui toi, entre les deux autres gros tas *L'Elfe gazouillait en insultant les Orc, et il continuait d'agiter ilassablement sa lame* est ce toi le chef de touts ces tas de viandes putrides et malodorant ?

L'Elfe souriait en prononcant ces mots, il s'amusait; alors que devant lui, un grondement commencait à se faire entendre du groupe d'orc posté à l'entrée, certains commencaient à lever les armes et avancaient pas à pas; DogMaël leva une main, pour leur fair signe de se taire et de ne pas avancer, il voulait en savoir d'avantage sur cet Elfe, et la raison de hardise a fortiori sisoudaine...Il restait silencieux et continait de le fixer droit dans les yeux...

-Et bien ? N'as tu pas de langue l'animal ? je t'ai demandé si tu était le chef de ces primitifs *Montrant la troupe d'Orcs* Est ce bien toi que l'on nomme *prit un ton dédeigneux* DogMaël ??

En réponse à ca question, l'Elfe n'eut droit qu'un signe affirmatif de la tête par DogMaël, qui gardait le silence...laissant parler l'Elfe qui apparement, avait hâte de déblaterer son histoire !

-HAHA ! Parfait ! *L'Elfe avait l'air satisfait d'avoir trouver son interlovuteur* Tu dois te demander à quoi est due ma présence ? *sourit en coin* Et bien, je ne passerais pas par quatre chemins, sache que je suis venu ici pour te tuer !

Des rires non étouffés éclatèrent dans l'assemblée Orc, prenant cette annonce en dérision la plus totale, de la part d'un seul Elfe, qui plus est, fort peu équipé, qui venait là se pavaner et annoncer qu'il allait tuer leur Chef !

Seul DogMaël ne mouftait pas, peut être était ce par habitude d'entendre ce genre d'inepsies de la part d'Elfe tel que lui, ou bien se disait il que se n'était pas là l'information la lusimportante qu'il pouvait avoir de cet Elfe...
Les rires se disperssairent, et l'Elfe reprit, touours avec un ton trèsenjoué, un peu comme s'il avait déjà gagné une bataille qu'iln'avait pourtant pas encore menée :


-Tssss, riez mes agneaux riez ! Vous n'avez pas votre place en ce monde, j'ai pour missions, comme bien d'autre, de vous chasser ! *prit un ton plus fier* Nous avons déjà commencé, c'est au tour de votre chef de Guerre de disparaitre, maintenant que nous avons débarassé cette Terres de votre arrogante Ambassadrice !

Cette dernière phrase tomba comme 1 000 tonnes de plomb sur la tête de DogMaël, surpris par ces mots, la troupe en arrière grouillante de sons de grognement cinq secondes auparavant laissa place un un silence lourd et pesant de questionnement, d'inquiétude ! Cet Elfe ne pouvait dire vrai, il mentait, se n'était pour eux pas possible autrement !

DogMaël, dont le regard sans expression distinct jusque là, observa l'Elfe sous un nouveau jour, ne voulant pas penser un instant que sa Soeur Orcaline, Ambassadrice des Amtaksait pu disparaitre sous le coup d'un queqlconque Elfe, se sentait à la fois emplie de colère contre son interlocuteuir qui osait proférer de tels discours sur sa propre soeur, mais aussi d'inquiétude montante, tant il est vrai qu'Orcaline était partie depuis 30 Lunes pour entreprendre des négociations avec d'éventuels alliers, etce, sansdonner d'informations depuis...Il demanda à l'Elfe d'une voixcalmeet posée :


-Que veux tu dire Elfe ? Quelles informations as tu sur notre Ambassadrice ?

-HAHAHA, tu n'es donc pas au courant mon gros ?! Mais votre Ambassadrice, cette Orcaline, ne fera plus jamais couler le sang, elle ne portera plus jamais atteinte à qui que se soit desmiens ! *rit en sepassant lamain dans les cheveux tel un prince guerrier sauveur de la veuve et de l'orphelin* En effet, s'en st fini de votre Ambassadrice guerriere !

DogMaël, qui écoutait l'Elfe se gratter le ventre en prononcant cesmots, il sentit que son sang bouillait en lui, il commencait à croire qu'il était arrivé malheur a sa soeur, comme l'annoncait ce misérable !...Il laissa échapper un grognement sourd et lanca d'un ton sec et puissant qui résonna dans la vallée en contrebas :

-Ou est ma Soeur Elfe ?

L'Elfe le regarda d'un air amusé.

-Hmmm...ta Soeur dis tu ? *sourit d'un air vainqueur* hmmmm...Attends laisse moi réfléchir un instant *il fit mine de rechercher une réponse qu'il détnait déjà pour sûr*
Ah oui je me souviens, nous l'avons, hmmm..comment dire pour que ton cervelet comprenne bien la chose...Hmmm...Dressé ! Oui c'est ca, nous l'avons dressé comme un bon petit animal qu'elle est, et converti dirais je, en faisant en sorte qu'elle ne fasse plus jamais de mal à qui que se soit ! *Sourit de plus belle*
Oh, non nous ne l'avons pas tué si c'est cela qui t'inquiète, non, nousne sommes pas de bêtes..hmmm..pas comme vous ! *Clin d'oeil ironique* C'est maintenant un bravepetit toutou qui rapporte le baton quand on le lui dit !

Des hurlements, des grognements à n'en plus finir, tous plus bestiaux les uns que les autres montèrent de l'entrée du village, les cinglemants deslames qui s'entrechoquaient vrombissaient de parts et d'autres ! DogMaël n'était pas le dernier à laisser désormais entendre son animosité ! Il lanca dans un grognement sordide :

-OU EST ELLE ? PARLE OU JE T'ECORCHES SUR LE CHAMP ! QU'AVEZ VOUS FAIT D'ELLE !

L'Elfe prit un air offusqué

-Ouuuh quelle bestialité ! Pouah ! Mais, malgré tout je vais répondre à ta question, après quoi je te tuerais ! *sourire de vainqueur*

L'air alentour se faisait plus lourd, les sons matinaux s'étaient tus,plus rien ne bougeait autour d'eux, comme si la nature attendait quelque chose, ou présentait que quelques chose d'horrible allait se passer...

-Bien tu veux savoir donc voici réponse à ta question... *S'eclaircit la voix comme pour conter un récit héroique à une assemblée plus qu'hostile envres lui*
Votre Ambassadrice, ta soeur donc, a ut le malheur d'être sur le passage de l'une de nos troupes, insultant ainsi leur passage en osant montrer son sal faciesse d'Orc dégoutant à de digne Elfes comme moi ! Ne pouvant laisser passer un tel affront nous l'avons apprehendé sur le champ afin de lui mettre lesfers aux pieds et excommunier ses péchés passé, présent et futur ! Non sans malje tel'accorde, quelquesuns des notre y ont laissé leur peau, *marmonne* Elle se défendait bien la bougresse !
Nous l'avons capturé, enfermé dans une cage, qui, je trouve lui allait très bien ! Puis conduit devant notre conseil Elfe pour qu'ils la juge et décident de son sort...Pour ma part je l'aurais tué sur le champ, mais bon !

L'Elfe marqua une pause, il sentait la tension monté face a lui, il pouvait lire dans le regard de chaque Orc, une envie plusque vitale de le pourfendre en l'état, il eut un léger moment d'hésitation, mais repris plus sûr delui que jamais :

-Je vais te passer lesdétails du jugement, sache simplement que notre Conseil a décidé d'absoudre ses péchés, par une *mime ses mots* légère modification de sa personne ! *prend un air sadique* Par trépanation ! *rit*

L'attroupement d'Orc, DogMaël le premier était suffoqué, l'effroie d'une telle horreur sur leur Ambassadrice les avait presque estomaqué, eux, des Orcs bourru, ne craignant ni le combat ni les coups ni le sang, l'annonce de cette infamie leur soulevait le coeur, surtout qu'il s'agissait de leur Ambassadrice...Orcaline...

-Se n'est pas tout ! *repris d'un air supérieur l'Elfe* Après quoi, nos Mages ont pu, par d'intense incantations qui leur sont propres, modifier se qu'il restait de sapetite cervelles, pour que désormais elle oeuvre pournotre cause ! *Rit sournoisement* C'est maintenant un fidèle toutou accroché au bras des Dieux Elfiques ! Nous la gardons comme un trophé de nos victoire au sein de notre village au milieu de la forêt des Mirroirs! *Rit à gorge déployée*

Les grognement, hurlements et insultent volaient de partout maintenant, la troupe n'en pouvait plus d'entendre ce celerat débiter tant d'horreur sur leur Ambassadrice, ils n'attendaient qu'une chose,un signe de leur Chef pour le tuer !..Mais DogMaël leur donna comme consigne d'un simple geste de faire silence, et prit la parole d'une voix qui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, après avoir entendu proférer de telles horreurs sur sa soeur, une voix calme, posée, une voix de Chef :

-Tu as la langue bien pendue Elfe, tu n'imagine pas à quel point tu viens de nous rendre service ne nous indiquant point par point ou se trouavit ma soeur, et de se fait, savoir ou nous devrons aller frapper pour la libérer..je t'en remercie !

l'Elfe un peu surpris, vois deconcerté d'avoir fasse à lui un Orc qui n'a pas l'air de se soucier des conséquences d'une trépanation sur sa soeur begaya pour répondre :

-de..de quoi ?? Comment tu..que penses tu faire immon....sal Porc ?

Sa hardise et sa jovialité sadique l'avait semble t il quitté soudainement, laissant place à des instants de doutes, de peu même...peut être réalisait il qu'il se trouvait là, seul, face à un village Orc complet, dont il venait de décupler la haine !

-Tu...grrrr..je..Je suis venu pour te tuer et c'est maintenant se que je...

L'Elfe n'eut pas le temps de finir sa phrase, DogMaël avait levé un bras en signe d'attaque etlancé un "Tuez le" , et en une fraction de temps, un village Orc haineux, belliqueux, bestial et avide du sang de cet Elfe déferla sur lui comme une lame de fond gigantesque s'abat sur les rivages d'un continent après un séisme...Séisme qu'il avait provoqué lui-même !

Le combat fut court, l'Elfe, un peu trop intrépide, avec un égaux a priori démesuré, ne pu faire grand chose, seul, fasse à une horde d'Orc...

Lorsque la mélée Orc seretira, il ne restait plus grand chose du pauvre Elfe, il avait, en quelques secondes à peine, été démembré, tailladé, décapité, dépeucé, certains avaient commencé à le dévoré peut être encore son coeur battait il à ce moment là, qu'importe, sa dépouille ne ressemblait désormais guère plus qu'à une bouilli encore chaude, humide et fumante, qui sert de repas aux troupes sur les chamops de batailles...

Les Orcs restèrent là, en cercle silencieux, regardant leur chef, ne sachant pas s'il devait ou pouvait prendre la parole...

DogMaël s'était avancé au centre du cercle d'Orc, silencieux lui aussi, il n'avait pas pris part à la mélée,il regardait les reste de chairs Elfique éparpillés ci et là par ses guerriers...
Il ne pouvait croire en se qu'il avait entendu...mais ne pouvait pasnon plus rester sans cherhcer la véracité des dires de l'Elfes...

Voulant à tout prix retrouver sa soeur, en quel état que se soit, DogMaël fit signe ses quatres meilleurs guerriers de s'équiper pour partir à la recherche de la vérité...Les Orcs s'executèrent sans mots dire, dans une précipitaion presque attendue...

Le reste d uvillage regagna dansun silence qusi religieux, leur poste, avec en tête l'amertume de ne pas pouvoir se joindre à leur chef...

[...]

Une fois prêt, paquetage sur le dos, DogMaël et ses quatres Gurriers se mirent en route au pas de courses en direction du lieu indiqué par l'Elfe, quelques instant avant sa dislocation...

Aucun mot ne sortait de leur bouche, seul un souffle fort etpuissant se laissait entendre, chacun savait que le trajet était long, et la finalité incertaine...

Mais une chose était sûre, si jamais il était réellement arrivé malheur à Orcaline...le sang coulerait rapidement à flot sur les Terres d'Aden...

[...]



A suivre...

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » lun. 11 juin 2007 à 11h20

Acte 2 : Le Chemin...


Quatre cycles de Lunes étaient déjà passés, depuis ce jour, ou un Elfe arrogant, s’était présenter aux portes du Village Orcs des Amtaks, pour leur narrer à sa manière, qu’Orcaline, Ambassadrice des Amtaks, mais aussi sœur de DogMaël, avait été faite prisonnière des Elfes, dans la forêt des Miroirs !

Quatre cycles de Lune, durant lesquels, DogMaël et quatre de ses meilleurs guerriers, ne cessaient d’arpenter les Terres d’Aden en direction du lieu indiqué par l’Elfe avant d’être mis en pièces par le clan !
Durant leur périple, ils rencontrèrent nombre d’aventuriers, dont certains Elfes, de passage, en chasse, ou à cueillir des fleurs…Tous les Elfes, sans exceptions, furent traqués, capturés, questionnés, puis mis à mort sans sommations !

Le soir de la cinquième Lune montante, la troupe Orc avait posé son campement en haut d’une falaise, la falaise de Nynguath ; de là, on pouvait apercevoir les cimes de la Forêt des Miroirs, ils étaient proches de leur but.

DogMël se tenait debout, au bord de la falaise, le regard fixé sur le lieu vers lequel il courait depuis des mois ! Il restait là, impassible, silencieux ; ruminant les paroles de l’Elfe, a propos de sa sœur…

Un nuage de fumée opaque et odorante se déplaça lentement et se fixa au coté de DogMël…


-Nous y serons bientôt DogMaël ! Nous la ramènerons !

C’était Cedro, fumant une feuille Orc comme à son habitude, le Législateur des Amtaks, un puissant OverLord, qui n’avait pas son égal au combat dans l’art de manier à la fois les Arcanes et les armes contendantes !

DogMaël avait un air inquiet, il entendait les paroles de son Législateur, mais n’arrivait pas à se rassurer par de simples mots…Il sentait que quelque chose de plus grave que se que l’Elfe lui avait raconté, se passait, ou allait arriver…


-J’ai un mauvais pressentiment Cedro… *Soupir* Je sens comme un vide en moi…Comme si ma Sœur avait déjà traversé les portes d’un autre monde… * le regard toujours fixé sur l’horizon * Comme si elle me faisait savoir qu’elle n’était plus…

-Allons DogMaël, ne t’en fais pas, je reste optimiste quand à sa libération ! Tu verras ! * Prenant une dernière et longue bouffée de sa feuille il tourna les talons* Allons viens te reposer , demain nous accélérerons le pas et y serons dans trois jours tout au plus !

Mais DogMaël ne dormais plus…Plus depuis des nuits, il ne pouvait trouver réconfort dans son sommeil…

[…]

A l’aube naissante, la troupe Orc se remit en route en d’un pas cadencé en direction de la forêt des Miroirs.
Ils ne rencontrèrent aucun Elfe sur le terrain qu’ils arpentaient…Mais ils se sentaient pourtant observé de toute part… Chaque arbre, chaque plante, semblaient les regarder, les dévisager sur leur passage ; des murmures semblaient se faire entendre, mais personne n’en était sûr, car il régnait en ces lieux, un silence assourdissant !


[…]

-Trois jours ! Tu vois, je te l’avais dit ! Nous voilà à l’entrée de la forêt des Miroirs ! Allons y continuons le village ne doit pas être loin !

Cedro ouvrit la marche dans la forêt, c’est sûr, ils étaient presque arrivé ;mais arrivé à quoi ?

[…]

A SUIVRE...

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » lun. 11 juin 2007 à 11h21

Acte 3 : La Mort d'une Soeur...

Une fumée noire s'élevait des arbres...

L'odeur âpre de corps calcinés se dégageait de sous des décombres...

Le croassement des corbeaux sonnait la mort...

Quelques bruit de fer retentissait encore ci et là...

La bataille s'achevait; ne laissant que des corps d'Elfes éventrés, qui offraient le profil que préferaient les yeux des Orcs; des corps démembrés, déchiquetés, empalés...
le village qui, quelques heures au paravant était verdoyant et somptuex, n'était à présent que ruine et désolation !

Le sol était jonché de cadavres, comme un tapis de chair encore chaude, mais sans vie, seul subsistaient cinq Orcs au milieu de ce carnage...

Quatre d'entre eux s'afferaient à achever les derniers Elfes encore vivant, les égorgeant un à un, et y prenant plaisir !

Le cinquième se tenait debout, dans une marre de sang, au milieu d'un empilement de corps inhertes, ces armes, son armure et son visahe macculés de sang; d'un regard rempli de rage mélé à l'inquiétude, il scrutait autour de lui, comme cherchant...

*Murmurant, la voix hésitante, ampli de peur, peur de ne pas être entendu*

-Ou es tu Ma Soeur ?! Ou te cache-t-il ?

Il se lanca au travers des dépouilles, allant de huttesen huttes hurlant le nom de sa soeur !

-ORCALIIIIINE ! Ou es tu ma chère Soeur !

Cedro, Isis, Hurgar et Morkar, les qutres Guerriers qui avaient suivi DogMaël dans ce periple avait achevé le dernier Elfes; ils se postèrent au centre du village, observant leur chef bondir de part et d'autres, ne voulant pas s'interposer ni le géner dans la recherche de son être second !
DogMaël courrait, sautait, enjambait hurlant le nom de sa soeur, jusqu'à se que...

Une voix féminine, un peu roque et sûre, mais familière à ses oreilles se fasse entendre dans son dos:


-Ta soeur n'est plus Orc !

Figé par cette voix au sens lugubre, DogMaël eut un moment d'effroie, mélangé à la joie d'entendre si douce voix familière pour lui !
Il se retourna lentement, comme ayant peur de se qu'il alalit voir...


-C'est bien toi *le sourire lui vint aussi facilement que le soleil se leve chaque matin!*
Ma Soeur, Orcaline tu es là ! *S'élancant vers Orcaline pour l'enlacer*

-NON ! N'approche pas Orc ! celle que tu nomes Orcaline est morte te dis-je !

Stopé net dans son élan, DogMaël fut tétanisé par ces mots, il n'en revenait pas que sa propre Soeur lui dise de telles choses absurdes pour lui !

-Com...que..non, c'est bien toi je le vois ! Orcaline ! *reprenant son avancée* c'est moi , ton Frère DogM...

DogMaël s'interrompit, une lame éfilée pointait à présent sous sa gorge, lame tenue par Orcaline !

-Je t'ai dit de ne pas avancer sale Orc, toi et tes...tes.. *hésite* satanées peaux vertes ! Ou il t'en coutera ! Croisle ! Je sais manier cette Dague mieux que tu ne peux le penser Orc ! *Avancant encore un peu la pointe de sa dague sur la gorge de Dog...*

DogMaël n'en croyait pas ses yeux, sa propre Soeur le menacait, lui, son Frère de sang ! Il ne savait que penser.

-Je...je ne comrpend pas, tu es Orcaline, tu es ma Soeur, tu es notre Ambassad...

-LA FERME ! Ne comrpends tu pas mes mots Orc ? Celle que tu cherche n'est plus, j'ai été libéré de la dicature Orc par les Elfes, qui m'ont redonné vie par leur action !


Les yeux d’Orcaline jettaient un regard froid et sans vie à DogMaë, celui-ci remarqua une equimose mal dissimulée sous un bandeau, il tendi doucement pour tenter de l’enlever, mais une lame lui entailla la main avec rapidité !

*Sourire aux lèvres, fier d’elle*

-Ne t’avais-je dis de ne pas m’approcher Orc ?

Surpris, DogMaël retira sa main ensanglanté à présent, son visage venait de se refermé, se faisant plus hostère, sa troupe d’Orc non loin était sufffoquée de se qu’il se passait sous leur yeux ; laissant échapper quelques grognements en signe de stupéfaction...

-Bien... *Soupirant et laissant couler le sang de sa main* , je vois que l’Elfe disait vrai alors...tssss...Je nepensais pas que cela pouvait arriver...
Tu as raison femme, tu n’es plus la Soeur chère et tendre à mon coeur que j’ai eu, douce, chrameuse et envoutante, qui ne laissait indifférent aucun Orc que se soit pas ton physique où tes dires...
Cette...Trépanation et ces sorts qu’ils t-ont infligé ont détruit à jamais Orcaline..Ma Soeur...


Tout en parlant, et en lui expliquant qu’il prenait conscience qu’il avait perdu la Soeur qu’il chérissait tant, DogMaël se saisit doucement de sesgriffes de combats, encore souillées du sang Elfes abattu peu de temsp avant...
La troupe Orc non loin sentait qu’un horrible moment allait se produire, mais ils restaient là, sans bouger, ils avaient compris que la fin était proche et que rien ne pourrait y interférer...
Orcaline, elle, fixait toujours son Frère d’un regard hostile, lapointe de la dague toujours verslui, menacante, sourire aux lèvres...


-Je ne pourrais vivre en te sachant prisonnière des ses vils celerat que sont les Elfes orcaline *dit il d’une voix soucieuse et triste, on sentait sa gorge se serrer sur ces mots* Je ne pourrais accepter que ma soeur soit l’esclave de ces vermines...je... *regard triste vers sa soeur, les yeux grossit par les larmes* Pardonne moi ma Soeur...

TCHAAAAAAAK

Le bruit d’une lame, d’un silence assourdissant se fit entendre,...

La nature eut un moment de pause, ne faisant plus de bruit, comme cherchant à comprendre se qu’il venait de se passer...

Derrière, les Orcs serraient leurs armes dans leur main, comme pris de douleur, de haine, de rage, de tristesse et d’amertume, ilssavaient que cela devait se passer ainsi, aucun n’objecta...

DogMaël se tenait à présent tout contre sa soeur, le visage prêt du siens, une larme coulant le long de sa joue, plongeant dans son regard comme par le passé, se rememorant les moments vécu au côté de sa bien aimée Soeur...

Orcaline restait sans voix, tremblante, son regard captivé pare celui de son frère, elle s’agrippait à son bras, ayant laisser choir son arme ; du sang se mit a couler de sa bouche, due à la griffes que DogMaël venait de lui planter dans le ventre avec une rapidité et une puissance qui ne lui laissa aucunes chances de parrer...


-Je... *avalant le sang* Nooon... *Regardant autour d’elle, posant ces yeux sur les cadavres Elfes, tendant un bras affaiblit* Mes...frères...

Une immense douleur, percante, paralysa Orcaline ; DogMaël venait d’enfoncer le reste de ces lames dans son corps, achevant ainsi la lourde et plus terrible tâche qu’un frère puisse endurer, mettre un terme à la vie de son propre sang...

Un cri long, grave, assourdissant, vibrant, ampli de rage, de colère, de tristesse déchira le silence qu’avait imposée la nature ; DogMaël ne pu retenir sa haine et ses larmes fraternelles...

Il soutenait le corps de sa soeur, laissant filer entre ses bras les derniers souffles de celle qui lui était le plus chère au monde, c’était une partie de lui même qu’il venait de tuer...

[...]

DogMaël était toujours debour, le corps de sa Soeur dans les bras, son dernier souffle ayant été rendu ; il lui caressait le visage, comme il aimait tant à le faire de son vivant, son regard était triste et mélancolique, des images du passé remontaient dans sa tête, lui rappelant, au combien, cette Soeur lui était importante ; il savait désormais qu’il ne la reverrait plus, qu’elle était parti pour d’autres cieux, et que sans elle, tout allait changer dorénavant
...

-Au revoir ma Soeur *Lui embrassant le front* Que Paagrio t’acceuil en son sein, et qu’il te guide au delà de l’infini...

Il posa un dernier baiser sur son front, avant de déposer le corps sans vie au centre du village, se releva, se retourna vers ses compagnons ; son visage avait pris une autre dimension, on pouvait à présenty lire la haine, la soif de vengence, de sang ; savoix également se fit plus chaotique en disant à sesmembres d’un ton sec et sans fautes :

-Brulez tous !

La troupe comprsidès lors, que les événements qui venaient de se produirent allaient changer le cours des choses actuelles en Terre d’Aden.
Non sansun certains réjouissement, ils venaient tout quatre de comprendre que dorénavant le sang allait couler en masse, que leurs ennemis de toujours allaient apprendre à connaitre la souffrance, la douleur, la peur, et la mort !

*Regardant ces Orcs*


-Mes Frères, nous partons en guerre, cette guerre sera meurtrière et sanglante ! Nous pourchasserons chaque Elfes, chaque humains que nous croiserons, sans répis, et nous l’égorgerons comme un porc !

Cinq cris de guerre retentir simultanément ! Annoncant à tous autour, qu’une déferlante verte allait semer la mort dans les peuples Humains et Elfes .

Les Amtaks cherhceront toujours à récupérer leur Terres Natales, volée par L’Alliance, mais dorénavant, ils ne se contenteront pas de tuer Humains et Elfes sur leur passage, non, à compter de cette date, ils élimineront ces deux peuples en entier !

Que se soit dit et transporteé de maison en maison, de village en village, d’un bout des Terres d’Aden à l’autre, les Elfes viennent de sonner leur pertes ainsi que celle de leur confrères Humains, une guerre sans merci voit le jour !


Vos heures sont comptés....

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mar. 24 juillet 2007 à 23h59

Acte 4 : Pelerinage (Récits de faits passés)

Bien des batailles avaient été menées depuis que DogMaël s’était mis en quête de réunir le plus grand nombre d’Orcs, dont la flamme de Paagrio brillait encore en eux.
Il était désormais à la tête d’une armée verte, puissante, crainte, mélange de force brute et d’honneur Orc !

Les Membres de son clan se multipliais de jours en jours, s’organisant sous ses dires, gardant une harmonie au seins de ses guerriers, faisant en sorte que chacun ait sa place, et sa mission, n’en laissant aucun de côté.

Secondé par l’une de ses première recrue, et non la moindre, le Guerrier Cedro, maniant les Arcanes de Paagrio comme personne ! Les Amtaks étaient désormais un clan solide et fier !

Néanmoins et devant tant de réussite, DogMaël gardait en tête le souvenir de sa soeur, feu Orcaline, qu’il dut lui même abattre. Ce souvenir le dérangeait, le rongeait, lui faisait mal !
Il revoyait sans cesse les images de ses griffes perforant le ventre de sa petite soeur, le sang coulant le long des lames, le reagrd déchirant d’une petite soeur dont la vie s’essouffle dans ses propres bras ; chaque nuits que Paagrio faisait lui renvoyait ses images inlassablement, troublant ces nuits, mais également ses jours.
Rien n’y faisait pour oublier cela, qui le pourrait ? Pourtant cela n’entravait jusque là en rien, sa hargne au combat, et au dessein qu’il s’était fixé, ne génait point sa voix sur son peuple, et personne ne remettait en cause ses jugements !
Mais DogMaël craignait qu’un jour où l’autre, ses souvenirs, et se sémotions, prennent le pas sur sa volonté, et mette en péril les siens ! Cette idée l’insupportait au possible ! Il ne pouvait courir le risque d’exposer un Orc au danger qu’un défaillance de sa part pourrait causer, lors d’une escarmouche, ou pire...D’une guerre !

Il se ressasait sans arrêt toutes les éventualités pour pallier à se risque, les tournants et retorunant dans tout les sens pour trouver la solution à son problème...Problème qui, biensur n’était connu que de lui, il ne voulait pas perturber les esprits ou mettre le doute dans les pensés de ses guerriers !

Les nuits se succédèrent, et ces rêves, ces images incessante le hantaient ; troublant son sommeil, ne lui laissant que peu de répit pour trouver le repos. Il devait agir...Oui, mais comment ?

[...]

De nombreuses Lunes passèrent dans le ciel depuis le dénouement tragique de la soeur de DogMaël, et sa situation à ces pensées ne s’étaient pas arrangées.
Sentant qu’il perdait de plus en plus la raison, DogMaël alla trouver son second, Cedro, pour enfin, l’informer de sa situation, et de la décision qu’il venait de prendre.

DogMaël n’y alla pas par quatre chemin, voulant enterriner la chose au plus vite.
Cedro n’en crut pas ses oreilles, dabord que DogMaël lui annonca qu’il perdait raison, et que de ce fait, il avait pris la décision de partir durant un temps indeterminé afin de se retrouver lui-même, un pelerinage en quelques sorte ; mais qui plus est, DogMaël noma Cedro à la tête du clan Amtaks ! Il avait confiance en lui, un jeune Orc plein de dynamisme, qui confond certes, vitesse et précipitation, mais un Orc de grande envergure ! Il savait qu’en son absence, il mènerait le clan avec beaucoup de tacte, d’audace et de poigne !
Cedro, surpris par ses annonces, accepta, contraint, la mission que lui confiait DogMaël ; ainsi qu’une subsidiaire, qui consistait à pévenir leur Alliés, les Ames Perdues, et qu’il s’excusait de leur faire faux bon durant un laps de temps encore inconnu.

La discussion tourna court, après lui avoir annoncé cela, DogMaël ne fit pas durée la scène, il empoigna son paquetage avec le strict minimum, et pris la route sans se retourner.

Aux portes du villages, Cedro l’observait s’éloigner au loin, bientot rejoint par d’autres Orcs du clan, qui s’étonnaient de le voir partir. Cedr ocoupa courts à toutes conversation, pronnonçant juste les paroles de DogMaël qui l’a nomé à la tête du clan ; tous s’executèrent sans mots dire...Mais les soirées qui suivirent furent agitées de questions...

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 25 juillet 2007 à 22h04

Acte 5 : Le Parcours (Récits de faits passés)

Combien de lieues avait-il parcouru depuis son départ ; il ne le savait plus. Perte de notion de temps de distance, de discernenment de se qui l’entourait. Etait il encore en vie au moins ? Il n’aurait pu le dire.

En vie, il l’était, bien que, il n’était plus que l’ombre de lui-même ; affaibli par son périple, ses multiples combats au détours de bois, de montagnes, de marais, le manque de provision et de breuvages. Son corps subissait les conséquences de nombreux manquent, cela se voyait de l’éxtérieur, par un physique amaiigri, les joues creusées ; mais également intérieurement, il divaguait...Et ses forces l’abandonnaient de jours en jours.

[...]

Allonger sur un sol boueux, dégagenat une odeur nauséabonde qu irappelait celle des cadavres en décomposition sur les champs de batailles, DogMaël gisait inerte dans un marais sombre, dénué de luminosité, donc la seule flore ressemblait elle même à un cimetière d’arbre, les troncs étant peu feullu, juste tordu et sinueux, pas de verudre sur ceux là.
Dans son état d’inconscience, DogMaël ne pouvait lutter contre les images de la mise à mort de sa soeur, les mêmes chaque nuits, depuis des lunes et des lunes ; à la différence prêt, que depuis quelques jours, ces images lui sembleint de plus en plus réel, des regards, des mimiques de visages, semblaient différentes sur Orcaline, comme ci...Elle était réelle et s’amusait à tourmenter DogMaël...Des paroles, blessante, accusatrices, blasphématrices résonnaient désormais à ces oreilles ; des paroels dont il n’avait aucun souvenirs, celles ci étaient nouvelles, ces rêves seraient ils plus que se qu’ils semblent être ?


- Tu m’as oté la vie mon Frère ! Tu as fait coulé le sang de ta famille !

Le visage d’Orcaline lui apparaissait une nouvelel fois, d’abord rayonnante, un large sourire heureux aux lèvres, puis, effacant le sourire, des larmes de sang d’un rouge pure perlaient sur ces joues, d’abords une, puis deux jusqu’à avoir l’allure d’une fontaine rougeoyante sortant de ses globes occulaires.

- Tu m’as laissé seule, au moment où j’avais besoin de toi, tout comme tu as laissé notre Père, Umroah, et notre mère Imsalk, lors de la Grande Guerre de notre peuple, contre l’Alliance !

Un froid glacial courrait le long du corps de DogMaël, le pétrifiant sur place, mais il n’était rein face au piques cinglants qui lui transpercaient le corps en entendant ces paroles ; sa soeur, qui l’accusait d’être la cause de la mort de sa famille, ces paroles étaient insupportables, elels résonnaient en trombe dans la tête de DogMaël qui se sentait impuissant, ces mots rebondissaient de part et d’autres renvoyant l’Orc à une réalité qu’il ne connaissait pas, ou qu’il avait peut être voulu ignorer jusqu’ici ; était ce là la vérité ? Avait il laisser mourrir toute sa famille ?

- NOOOOOOOOOOOOON !

Un hurlement rauque, un cri de désespoire, un sursaut qui mène du sommeil à l’éveil ; sortant de son état létargique, DogMaël répetait inlassablement les paroels de sa soeur, il était exténué, epuisé de lutter contre un enemi qu’il ne pouvait maitriser, qu’il ne comprenait même pas, était elle au moins réel...

- Impossible..Je l’ai tué...

DogMaël s’effondra en larmes.

[...]

Une fortification démesurée, une porte de bois des plus grande, au delà, une tour se dressait tel un phare au milieu d’une brume de lumière, s’echappant droite vers le point le plus haut des cieux.
L’air ambiant fleurait bon les senteurs de prairies printanière, les sons alentours étaient calmes et reposant.
Debout, au milieu d’une large route pavée, DogMaël regardait cette porte immense, il était vétu d’un tabard de coton finement brodé aux couleurs de son clan, à la différence prêt, que le sceau sous le blason Amtaks, n’était pas le sien, mais celui de son Père, feu Umroah 3ème Guerriers du Clan Amtaks qui combattu l’Alliance jadis ; pourquoi ce sceau...

Dans un bruit sourd, les portes s’ouvrirent lentement, laissant apparaitre en fond, plusieurs batiment prestigieux, des scultures, des allées longées de verdure, arbres fruitiers et autres plantes d’agréments.

DogMaël s’aventura au delà de l’imposante porte et des fortifications immenses qui l’entouraient. Il s’avanca sur l’allée principale, à pas modérés., observant les alentours, mais surtout cette tour, là, gigantesque, qui culminait au plus haut.

Etrangement aucuns son ne parcouraient les allées de cette ville, pas d’odeurs, en fait, elle était déserte, bien plus que ne pouvait l’être le desert de la Valée des Saints...

Arrivée au pas de la porte de la tour, DogMaël poussa les deux battant et découvrit l’intérieur ; les yeux dressé vers le sommet de la pièce, il était stupéfait de voir que cette tour n’était composé que d’un tenant, dont le plafond équivalait a la toiture de la tour, il avait même du mal à la discerné de si bas ; au sein de la pièce, une fosse, d’un diamètre équivalent à dix orcs allongés tête-bêche, et d’une profondeu, qu’il ne pouvait mesurer, le fond étant camouflé par les abimes sombres y régnant.

En face de lui, de l’autre côté de la fosse, une légère brume d’un blanc éclatant dansait d’une facon lente et gracieuse, au milieu, on distinguait une forme qui s avançait d’un pas sur...Laissant entendre une phrase.


- La glas à sonner mon cher frère, il est l’heure de rendre des comptes !

Le visage d’Orcaline apparut au milieu de la brume.

[A Suivre...]

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mar. 4 septembre 2007 à 13h05

Acte 6 : La rencontre (Récits de faits passés)

La brume finissant de se dissiper, DogMaël puis vois que ses yeux ne lui jouaient pas de tours; c'était bien elle, sa soeur, Orcaline, elle se tenait là, de l'autre côté de la fosse, belle et bien vivante...

- Diablerie ! Marmonna t il !

- Le seul Diable ici c'est toi DogMaël ! Un pauvre Diable qui ira bruler en Enfer ! Lanca stoiquement Orcaline, qui avait commencé à faite le tour de la fosse d'un pas serrein vers DogMaël.

Arrivée à hauteur de DogMaël, qui la regardait avec un regard perplexe, mélange de peur et de peine; Orcaline se placa face à lui, dos à la fosse, une larme de sang coulait le long de sa joue.

- Te rappels tu, mon cher frère, le son qu'a fait ta lame me transpercant le corps?

De gigantesques flammes rougeoyantes jaillirent d'un coup de la fosse, rendant la couleur de la piéce ocre,une forte chaleur s'imposa au climat frais de ce lieu.

DogMäel ne sourcilla pas, trop accaparé par le visage de sa soeur, ses larmes de sang coulant à flots désormais; elle lui prit la main, la posa sur son ventre; ensanglanté, troué de parts et d'autres.


- Tu te souviens n'est ce pas ?

Les mots faibles, hésitants, DogMa¨¨el avait du mal à s'exprimer.

- Tu...tu n'étais plus toi-même...tu...étais...morte déjà ! Je..J'ai juste...voulu te li...te libérer... Une larme ruissele sur la joue ridée de l'Orc

- A moi de te libérer et te purifier aujourd'hui ! Lacha Orcaline d'un ton sec, se jetant en arrière dans la fosse en flamme, entrainant DogMaël dans sa chute qu'elle tenait par le bras.

Les deux corps chutant disparurent dans les flammes massives et vigourante, dans un silence assourdissant...

[...]

Une voix forte et rauque résonna tel un tambour de guerre.

- Allons, réveille toi Orc ! L'heure du repos est encore loin ! Allons, debout ! Tiens toi fier devant moi !

En ouvrant les yeux, DogMaël ne vit d'abord qu'une forte et intense lumière rouge sang; puis, ses yeux s'aclimatant à cette lueur, il distingua une forme, se tenant ^debout à côté de lui, qui était encore juché sur un sol brulant, ou des ruisseaux de lave vagabondaient de parts et d autres.

Un peu agard...DogMaël se remit sur pieds, observant son interlocuteur qui l'observait également, d'un regard amusé. Il avait l'aspect d'un Orc, de forte stature, vétu d'une toge de lin rouge sang.

- Qui est tu ?

- C'est moi, qui pause les questions ici DogMaël !

- D'ou connais tu mon nom ?


Bougonnant - Dis, je viens de te dire que c'est moi qui posais les questions il me semble ! Alors silence ! Marmonnant - J'avais oublié à quel point tu étais tétu !

DogMaël ne saisissait pas comment, cet Orc, qu'il n'avait, à priorit jamais vu, le connaissait, il ne comprenait pas non plus comment il était arrivé là..En fait..Il était totalement perdu !

D'un ton vif - Bien, tu as l'air un peu perdu, je vais éclairer ta lanterne..Même si cette pièce est déjà pas mal éclairé tu ne trouves pas ! L'orc se mit à rire de sa blague Ha ha ha he he he hum..he..ahem s interrompant voyant que DogMaël n'avait pas l'air de saisir toute la portée de son humour Bien...Je vois que tu as toujours autant d'humour tsss

L'Orc s'approcha de DogMaël

- Mon nom est Darmaios, je suis un peu comme...disons se gratant le menton un messager de Paagrio, oui on peut dire ca, je travail pour lui !

DogMaël tentait de démeler son esprit, quelque peut enfumé, non pas par la fumée environnante, mais par les récents évenements qu il avait traversée sans en comprendre le but...

- Un messager...

- Oui...

- De Paagrio....

- Oui oui...

- Un messager...

- Oui...Et heu...Tu as l'intention de répeter inlassablement mes mots ou...
ironique

DogMaël détourna un instant son regard de Darmaios, chechant du regard dans la lueur rouge de la pièce sa soeur

Chucottant
- Orcaline...

- Elle est MORTE Orcaline, tu le sais mieux que personne, c'est même toi qui l'a tué ! dit Darmaios d'un ton amusé

Cela n'était pas du gout de DogMaël qui sauta sur Darmaios pour lui faire ravaler ses paroles, mais il ne trouva que le sol brulant; chutant lourdement, Darmios s'étant dématerialisé avant.

- He bien, tu n'as pas changé mon viel ami ! Toujours aussi impulsif ! rit

Se relevant d'un bon, hargneux, DogMaël cherchait Darmaios en hurlant

- MAIS QUI ES TU ? D OU ME CONNAIS TU ? ET QUE ME VEUX TU ?

D'un ton lassé - Oulla à chaque rencontre tu me poses les mêmes questions ! Cela devient lassant..Il va falloir que je songe à arréter de t'effacer la mémoire après nos entreveue..Du moins..une partie...Celle ou tu me poses ce genre de question par exemple !

Réapparaissant devant DogMaël, il entreprit de lui redonné toute l'histoire...

S'en suivi une longue discussion, dans laquelle Darmios expliqua à DogMaël qu'il était l'un des premiers serviteurs de Paagrio, qu'il avait pour mission de suivre ses enfants, depuis leurs créations, que lui, ou Paagrio même n'intervenait en rien dans les guerres, batailles ou rixes des différentes peuplades d'Orc, qu'il n'avait le droit, de temps à autre, de se dévoiler dans un autre espace temps à certains d'entre eux, pour leur redonenr courage et vigueur, rallumer le brasier dans leur coeur voué à Paagrio.
Il lui expliqua également, qu'il avait déjà rencontré DogMaël à maintes reprises, que Paagrio l'observait également, qu'il était fier de lui, de son peuple, de ses enfants, mais qu'il était soucieux pour DogMaël...


- Soucieux pour moi ? Qu'est ca à dire ? étonné

- En effet...La mission que tu t es toi même fixée est loin d'^tre terminée...Paagrio s et vu satisfait par tes choix, il comptait beaucoup sur toi, mais il sait à présent...Que tu ne pourras mener à terme tes desseins !

- Que..Pourq..Pourquoi ne pourrais je finir se que j ai entrepris ? Je..Je ne comprend pas !

Un long silence se fit entendre avant la réponse de darmaios.

- Tu es mourrant DogMaël ! dit il d un ton sec et maussade. D'ici peu, tu rejoindras les rangs de l'Armée des Flammes de Paagrio !

Abasourdis par cette annonce, DogMaël ne trouva les mots pour exprimer son étonnement....

[A SUIVRE]...

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 5 septembre 2007 à 18h14

Acte 7 : Une Page se tourne (Temps présent)

Le retour de DogMaël de ce pèlerinage auprès des siens ne se fit pas sans escarmouche, et sans peine; i lavait en effet parcouru bon nombre de lieus; comment ? Il ne le savait pas vraiment lui-même; tout comme il ne se rappelait plus très bien de se qu'il s'était passé durant son voyage; sa mémoire était floue, il se souvenait de grandes souffrances, mais pas de détail lui permettant de raconter son périple.

Des mots seuls lui résonnaient en tête, Alliance...Paagrio...Mort...Guerre... rien de précis, mais rien de glorieux non lus a première vue.

Après son retour au sein du clan, beaucoup d'évènement arrivèrent, tout comme beaucoup s'étaient passé en son absence.
Le Clan des Amtaks aujourd'hui dirigé par Cedro le Borgne, qui avait pris le relais durant son absence, avait perduré et s'était enrichi de nombreux guerrier, tous aussi avide de vengeance que ne l'était DogMaël lui même lorsqu'il a entreprit sa quête plusieurs décénie auparavant, DogMaël laissa Cedro à la tête du clan, prenant lui, la place de Fondateur des Amtaks, un poste disons, plus philosophique de vieux sage et de Conseiller, il gardait néanmoins la tête du Haut Conseil des Amtaks composé désormais de Cerdo, Chef de Clan Amtaks, Narayan, Chef de Guerre, Taranis l'Aveugle, Législateur et Krum, Juge.

Les évènements les plus marquant d'après son retour furent forcément la prise de la ville de Giran par les Amtaks, devenant ainsi propriétaires de l'un des hauts lieux du commerce; mais aussi l'aide à la prise de la ville de Dion apr leurs alliés, les Ames Perdues !
Ces deux évènements marquèrent une certaines apogées dans l'histoire du clan, mais aussi de l'Alliance. Par ces actions, les Prenoahhy marquèrent l'histoire d'Aden ! Laissant une trace indélébile dans les mémoires de chaque habitants, guerriers, ennemis.

Puis vinrent ces temps moins glorieux, ou en peu de temps, Vampires et Orcs furent boutés de leur villes si durement conquises. Mais qu'importe, après tout leur force ne résidait pas dans les pierres de ces villes ! Arrivera le temps ou Ames Perdues et Amtaks retrouverons une Terre d'accueil.


[...]

La vie, et la mort de leur ennemis, avait repris son cours chez les Amtaks. DogMaël, était afféré à organiser, gérer, former le clan. Il semblait ne plus avoir de séquelles de son long périple, enfin, en apparences...

Il ne se passait pas un jour, une minute, sans que DogMaël tente de se remémorer se qu'il avait vécu si loin...Se qu'il avait appris, ou oublié.

Alliance...Paagrio...Mort...Guerre...ces même mots retentissaient dans son crâne inlassablement, ainsi qu'un nom, le seul et unique nom dont il se souvienne...Darmaios...
Ce nom le hantais, dans aucun ouvrage, aucun écrits des anciens de toutes les tribues Orcs, ne mentionnait ce nom. Qui pouvait il être ? L'avait-il rencontré ? Que c'étaient-ils dit ? DogMaël devait trouver à tout pris qui il était, et pourquoi son nom résonnait tel la corne de brume d'un navire en mer.


De nos jours [...]

Un grand vide s'était fait sentir dans le clan Amtaks, depuis la perte de Cedro le Borgne, pour lequel DogMaël oeuvra pour laisser une trace de son passage ( ANNEXE 1 ), ce vide se devait être comblé, non seulement pour une question d'organisation du clan, mais aussi pour que les Guerriers du clan se sentent apaisés par un Haut Conseil soudé et fort.
Aussi dur que sera le fait de remplacer un Gurrier comme cedro, il fallait sans perdre de temps combler se manque.

Hors, un jour que le Haut Conseil restant était rassemblé, l'un des Commandor de Taranis, le dénommé Maltaaroth, entra humblement dans la pièce ou se réunissait les Membres du Conseil; se tint droit et fier devant eux, et annonça sa volonté de siéger dorénavant au Haut Conseil, n'oubliant pas de mentionner ses faits, ses actes, ses prouesses et sa dévotion envers le clan et Paagrio.
D'aucun ne semblait être contre cette idée, DogMaël lui même voyait en ce Guerrier, force courage et conviction; mais on ne rentrait pas comme cela au sein du Haut Conseil Amtaks, il allait le lui dire...
Mais aucun mots ne sortirent de sa bouche, son regard était vague, il avait l'air absent alors que l'instant d'avant il était prêt à prendre la parole..Plus rien...


"Darmaios, messager de Paagrio, je te suis depuis tes premiers pas dans ta quête, je suis comme une muse pour toi, je te conseil sans jamais me révéler à toi, ou du moins t'en laisser le souvenir !"

Comme un flash, une irruption, ces mots vinrent sonner dans la tête de DogMaël; pourquoi à cet instant, personne ne saurait le dire, néanmoins, il se souvenait désormais qui était ce Darmaios, et surtout, il savait où et comment le contacter...

DogMaël mis fin à la réunion du Haut Conseil, laissant sous entendre à Maltaaroth qu'il avait entendu sa demande et que...Mais il s'excusa auprès des siens et prit la route.


[A SUIVRE]...

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mar. 11 septembre 2007 à 00h04

Acte 8 : De la Mort naitra la Légende

Récits :

Il est de ces légendes qui se transmettent de Père en fils, ses histoires que l'on raconte la nuit tombée autour d'un feu rassemblant les membres d'un même clan, d'une même famille; ces histoires que l'on aime à croire, que l'on s'imagine, qui effraient, rassurent, ou dispersent...

DogMaël était de ceux qui voulaient voir dans ses contes, une part de vérité, de lueur d'espoir à laquelle se raccrcher durant les moments pénible.

Il n'avait eut de cesse, depuis sa sortie de BrainKamp, de se remémorer l'une des histoires que lui contait ses paires naguère, du temps où; le peuple Orc était encore unis, libre sur ses Terres au Nord, fier de leurs origines.

La légende raconte comment, il y a des générations de cela, peu de temps après que les Géants eurent cessés de se livrer bataille du haut de leur montagne; un Orc, répondant au nom de Cadwall, se mit en tête de créer une grande nation sous l'effigie Orc, en la gloire de Paagrio, leur Père à tous.

La légende disait que Cadwall, un Orc guerrier, chef d'un tribue de quelques dizaines de têtes Orcs, étaient lassé de devoir jour après jour se monter face à des frères de peaux, à se disputer un lopin de terre, un cour d'eau, une parcelle de forêt; il ne pouvait s'empécher de croire que Paagrio, ne leur avait pas donner la force physique, les arcanes, la pensée, dans le seul but de s'entretuer jour après jour, c'était plus fort que lui.

Il voyait en son peuple, que se soit ceux de sa tribue ou ceux des tribues adverses; un avenir fleurissant, riche de commerces, d'échanges, de convivialité, de joies, de peines partagées, et commenca répendre sa philosophie au travers de sa propre tribue pour commencer.

Etant un Chef apprécié, il concquit rapidement les esprits des siens, leur faisant comprendre que sous la menace d'une attaque, nul n'était besoin de lancer des assaut en criant "Pas de Prisonniers" comme ils le faisaient jusque là, et que si un Frère de la tribue adverse était blessé, il n'avait pas à le transpercer à terre, mais au contraire à lui laisser la vie.

Evidement, lorsque la tribue de Cadwall était assaillie, leurs opposant ne l'(entendait pas de la même oreille, et bon nombre d'Orcs sous le commandement de Cadwall périrent inutilement, devenu moins avide de tuerie, ils baissaient plus souvent leur arme tentant le dialogue qui ne trouvait que rerement une réponse.

Affligé par ces massacres, Cadwall entreprit de parcourir les Terres seul, afin de répendre sa philosophie, et tenter de transmettre son message aux autres peuplades Orcs, comptant sur la diligence de Paagrio pour lui venir en aide si les choses tournaient mal lors de ses rencontres. Il quitta donc son clan, en nomant un successeur derrière lui pour dirigé le clan, et faire perduré cette nouvelle idée que les Orcs avaient plus intéret à s'entraider que de se mutiler entre eux.

Son parcours fut remplis d'obstacle en tout genres, dnas les villages Orcs qu'il abordait seul, il était ou vu comme un fou s'aventurant en terres ennemies, ou comme un simple vagabond qui avait quelque peu perdu la raison. Peu le prirent au sérieux, mais tous lui laissèrent la vie sauve, estimant qu'un Orc seul, aussi fort soit il, ne peu pas être une grande menace.

Malgré de nombreux échecs dans les différents villages visités, cadwall fut surpris de voir qu'un Orc le suivait de pret, demandant à l'écouter d'avantage, à en savoir plus sur sa vision du peuple Orc; puis un deuxième Orc, puis dix...
Et enfin, à l'aube de la 36ème Lune depuis son départ, Cadwall avait a ses côtés pas moins d'un millier d'Orcs convaincu par ses dire, de tout horisons différents, des guerriers, des forgerons, des mystics, des guérisseurs, des agriculteurs; une multitude qui faisait de ce groupe, une communaté des plus grande de la zone.

Ne pouvant aisément se déplacer tous en masse, ils posèrent très vite leur besaces sur une terre peu fertile, mais suffisament grande pour tous les acceuillir.
Pendant que certains commencaient à organiser les troupes pour cultiver les terres, d'autres s'afféraient à la chasse, d'autres au montage de batissent pour acceuillir les familles, d'autres encore forgeaient ustensilels, outils et autres élément nécéssaires pour le développement de cette peuplade nouvelle; et d'autres encore, dont Cadwall, se chargeaient par groupe de deux, d'aller répendre leur vision du peuple Orcs à toutes les tribues connuent.

Passant et repassant dans les villages, ils commencèrent à être accréditer d'une certaine crédibilié, ne laissant plus indifférent leurs homologues.
de plus en plus de monde les écoutaient; des ooooh de surprises et des gémissemnts d'étonnement se laissaient entendre lorsque ces "pélerins" leurs expliquaient qu'ils s'étaient "UNIS" sous un même ciel, qu'ils avaient rangés leur rancune, leur haine et leur soif de mort, pour laisser naitre une nouvelle civilisation, mieux organisée, soudée, basée sur le respect mutuel et le partage.

Il suffit de quelques années à Cadwall pour unifier la quasi totalité des tribues Orcs de la zone Nord d'Aden, chaque village émergenat grâce à celui d'à côté, les échanges circulaient bon train, le commerce se faisait de plus dense, quand les joutes se faisaient de plus en plus rares, à la joie de tous.

Cadwall, quand à lui, fut rappeler par la Grande Faucheuse à un âge très avancé, il eut une longévité bien plus grande que la plupart des Orcs en général; on dit même que c'est Paagrio lui-même qui lui avait accordé cette faveur, afin qu'il puisse contempler l'oeuvre de sa vie le plus longtemps possible.

Voilà comment, il y a de cela des siècles, nacquit l'unfication du peuple Orc, sur la certitude de l'un d'entre eux, par sa foi en Paagrio, il réussit seul, là ou des centaines d'autres tentèrent avant lui par la force
.
Cette légende datte de bien avant la tragique guerre qui opposa le peuple Orc à l'Alliance, mettant un terme à des sicle de coexistance harmonieuse au sein de ce peuple.
Cadwall et ses cointemporain étaient déjà depuis longtemps au sein de l'antre de Paagrio, et ne connurent pas les années noirs qui suivirent.

C'est un peu cette légende qui donna à DogMaël la foi et la force pour réunir son peuple à nouveau; tout comme cette illustre ancêtre de son peuple, il souhaitait voir de ses yeux, un peuple unis sous une même bagnère, un peuple riche de commerces, de traditions et aussi de légendes à raconter à leur descendances.
C'est pourquoi depuis maintenant plusieurs années, il parcourait les terres d'Aden pour reconstituer se qui fut sans doute l'une des plus grandes nations dans l'histoire de ce continent.

Il y était presque, bon nombre d'Orcs s'étaient raliés à sa cause depuis son départ de Brainkamp, mais bon nombre aussi étaient tombés au combat face à leur ennemis.
Il se faisait vieux, il avait pourtant encore la foi, la force était toujours là pourtant...
De grand Guerriers sous ses rangs étaient avides de peut être plus qu'une simple unification de peuple, il ne savait pas trop; mais il était sûr que ces derniers temps, quelque chose échappait à son contrôle...


[...]

Depuis son départ précipité de la salle du Haut Conseil Amtaks, plus personne ne revit DogMaël; longtemps considéré comme partis à nouveau en pelerinage; tous furent surpris d'entendre ici et là des rumeurs à son sujet :

"- L'on dit qu'il a été tué par un démon non loin de l'ancien post avancé des Orcs..."

"- J'ai entendu dire qu'il avait sombré dans le maraus de Cruma ! On me l'a dit !"

"- Je l'ai vu de mes yeux vu se battre face à dix golems de lave dans la forge des Dieux ! Si si je vous assure...Mais il a périt !"

" - La dernière fois que je l'ai vu, il tenait lieu de pillier au comptoir d'une gargotte au village des chasseurs ! tsss rond comme un abllon !"...


Et ca allait bon train, les rumeurs les plus folles à son sujet courraient désormais les rues et alimentaient bon nombres d'histoires de comptoir et de barbiers !

La rumeur la plus plausible était celle qui disait qu'il était aprti quérir conseil auprès d'un "Ami", concerant le devenir de son clan; mais qu'en chemin, il tomba nez à nez avec une faction d'Elfes et d'Humains, se présentant sous le nom de "Nouvelle Alliance"; une quarantaine de guerrier tout au plus; qu'ils étaient les descendant des rescapés de l'ancienne Alliance après sa dissolution suite au divergence entre Elfes et Humains; et qu'ils allaient perpetuer se qu'avaient commencés leurs aieux, à savoir, éradiquer le peuple Vert.
Après quoi, la rumeur ne dit que peu de chose sur la finalité de cette rencontre, si se n'est que DogMaël sorti les armes...

Quoi qu'il en soit, à ce jour, personne ne peut réellement dire se qu'est devenu DogMaël, s'il est vivant, s'il est mort...Il laisse derrière lui bon nombres de combats, d'amis, d'enemis, des idéaux auxquels ils tenaient plus que tout au monde, mais après; qui se souviendra encore dans dix ans qui il était ? Racontera-t-on au coin du feu qu'il ya encore peu, un Orc croyait encore que son peuple, aussi bourru et guerrier soit il, pouvait prétendre à vivre harmonieusement entre eux ? Racontera-t-on lors des veillées à l'orée des bois, qu'un Orc avait commencé à réunir un peuple dans un même dessein ? Dira-t-on de lui qu'il était fou ? Qu'il était brave ? Qu'il était brutale ? Tyrant ? Souverrain ? Voleur ?
Ou tout simplement dira-t-on qu'un jour, un Orc a cru en l'espoir de son peuple...Ca, l'avenir nous le dira.


FIN

Cedro
Princess Molrang
Messages : 111
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 23h33

Message par Cedro » sam. 15 septembre 2007 à 02h29

Cedro partie dans une contree loigtaine, fumant sa feuille orc, parler avec un guerrier orc orginiaire des sombres terres du Sud.

"Dogmael?Mmm que puis-je dire de lui!Ce fut un ami, un frere, un combattant hors paire, un guerrier a cote de qui je n'avais pas peur de me battre, ce genre de frere de bataille qui se trouve derriere vous pres a vous proteger au moindre danger, pres prendre un coup mortel a votre place!

Bref, bien plus qu'un ami, bien plus qu'un frere, bien plus qu'un orc Dogmael fut et restera a jamais un Amtaks, meme L'Amtaks, le chef, le divin, le dieu, le createur Amtaks!

Sache mon frere orc, dit Cedro en fumant sa longue feuille orc, qu'a cette orc je lui doit tout!"


(Hrp)Que dire de plus, je rentre et j'apprend sa!Triste nouvelle et pincement au coeur j'ai pas suivie les raisons, indique les moi par pm ou autre!Adios(hrp)

Avatar de l’utilisateur
Taranis
Fairy Queen Timiniel
Messages : 217
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 21h11
Personnages : Taranis, chaman orc et légende Amtaks
Cephee, mage elfe
Gauvain, reroll de bas étages
Léopoldine, mule naine
Khel, Paladin humain et reliquat de GDA

Message par Taranis » sam. 15 septembre 2007 à 09h04

Statique au milieu de la cave des preuves... Taranis reste debout à écouter le crépitement du feu.

Jamais son coeur n'a été si lourd et sombre...

Cedro....
Dogmael...

Mes peres.

Plus le temps passait dans cette grotte , plus la certitude qu'aucun ne reviendrai se faisait grande.

Dans un mouvement de colère, Taranis cria au buste de Paagrio, en jetant avec toute sa rage le premier objet qu'il lui tomba sous la main.

On fais quoi maintenant?!


Avec un leger tintement l'objet retomba sur le sol de poussiere... avant que le silence reprene logis.

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 6 août 2008 à 12h53


Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 6 août 2008 à 12h53

Des mois qu'ils arpentait des contrées qui lui avait été jusque là inconnues.

- Ces Terres son si vastes...

Il découvraient à chaque pas de nouveaux lieux, de nouvelles prairies fertiles, de nouvelles chaînes de montagnes au grand manteau blanc éternel, des fleuves dont la langue sinueuse se déversait entre deux Monts, des terres désolées, oubliées des Dieux...

Depuis son départ des terres civilisés d'Elmore, il n'avait guère eut l'occasion de côtoyer beaucoup de monde ; peut être n'était ce pas un mal après tout, sa dernière entrevue avec l'un de ses congénère lui ayant coûté cher...
Après une joute quelque peu bourrue, celui qu'il considérait comme son partenaire, son ami, lui avait tailladé profondément le visage de sa lame ; offrant au côté droit d'énormes cicatrices, et ne laissant au gauche qu'un mince filet de peau cachant à peine les os de son crane vieillissant, sa chair ayant été volée...

Se qu'il cherchait en avançant jour et nuit ? Il ne le savait même pas lui même, le saura t il même un jour ?

Autrefois animé par de grandes idées, de grands projets, il avait tout... Un royaume, une famille au sein de ses congénères, des amis, aussi troublant soient ils, une image, une vie...

Aujourd'hui il n'était plus que l'ombre de lui même, trahit, dépossédé, blessé, il errait... Lui qui avait tant à coeur de mener ses projets à bien , pour les siens...Peut être était ce ce coeur trop porté vers les siens qui lui avait fait défaut, ne voyant pas le mal au sein même des siens, et pourtant...

"L'oublié" aurait pu être son nouveau nom, même la mort semblait l'oublier, pourtant il la savait présente, ayant déjà été présenté à cette dernière durant.......*

Quoi qu'il en soit, son périple dura des mois, peut être même des années, il n'avait plus cette notion depuis des Lunes. Combien de lieues parcourra t il ? Combien de pas le séparait de son lieu d'origines...Peu apparemment...

Ce matin là, il franchissait un col de haute altitude, les vents glacés cinglaient sa peau usée ; posté en ce lieu, il observa en contrebas...

Une cascade d'eau immense...gelée...Il était donc revenues sur ces terres qu'il avait tant chéri par le passé...

Était-ce là un signe d'un renouveau....

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 6 août 2008 à 14h25

Le Masque Tombe...

Partie 1/3

[Récit de faits passés]

Des Mois après sa perte de mémoire, survenue lors d'un attaque d'un brigade Elfe, DogMaël avait été renommé par l'un de ses compagnons de fortune du moment, qui n'était autre que son vieil ennemi Balou, mais pour qui il avait un profond respect de par sa nature...

Il voyageait donc sous ce nouveau nom de baptême, Gorghor'Bey, il traversa bon nombre d'aventure dès lors, s'adonnant un jour à quelques actes délictueux avec son compagnons d'un temps, détroussant les riches, pour rendre, à lui même...
Les deux lascars s'étaient installés non loin de la Forge des Dieux, s'accaparaient ce petit bout de territoire qui leur convenait bien pour entreposer leur butin...

Un matin, l'aube pointant à peine, après une nuit agitée de rêves étranges, images mélangées, visage masqué d'une femme brune aux canines acérées, et un nom au milieu du tout : "Yunna"...Ca n'était pas la première fois qu'il rêvait de cette femme masquée, Yunna était-il son nom ?
Ce matin là, il décida donc de prendre la route, seul, laissant derrière lui son compagnon de fortune et d'aller à la recherche de cette femme qui obsédait ses rêves...

Il arpenta longuement les Terres d'Elmore, en tout sens, à la recherche de la moindre trace, du moindre indice, de la moindre parole; mais il n'avait que peu d'éléments pour la trouver...

Ces pas le menèrent finalement en un lieu qui ne lui était pas indifférents, et pourtant si inconnu...Sa mémoire était nouée, elle ne savait plus distinguée le vrai du faux..Etait il déjà venu ici ? Connaissait-il ce lieu ? Ou n'était-ce qu'un effet de mémoire lui jouant des tours ?

Des totems de pierres immenses, aux effigies de possibles Dieux, de qui ? Des inscriptions anciennes, message de paix ? de guerre ? d'espoir ? Pour qui ? Le chemin qu'il suivait le conduit à l'entrée d'une grotte, accrochée à une falaise.

Des Feux éternels dans des coupoles de cuivre jonchais le corridor d'entrée, d'autre plus haut illuminaient la première salle, en son sein, une stelle, avec des écritures similaires à celles des totems de l'extérieur...

Des images défilaient dans son esprit, si vite, qu'il en fut étourdi, la tête entre les mains, il perdit l'équilibre et posa un genoux à terre pour reprendre un peu...

Le calme de la caverne contrastait avec le brouhaha de son esprit, rien ne filtrait, il n'entendait plus que ses sons, ses noms qui lui parcouraient de long en large, des images assourdissantes...

Un souffle d'étonnement derrière lui...

Volte face, l'esprit encore embué, est ce encore un tour de ce dernier, i lest sur ces gardes...

Une silhouette se dessine dans la voute du corridor, douce, fine, elle est immobile.


- Qui va là ?! Lança t il dans un grognement

La silhouette se dessina mieux pas après pas vers lui, silencieuse, une femme, belle, élancée, aux courbes fines et raffinées, elle s'arrêta à quelques pas.

Sur ce gardes, il empoigna ses armes, dans le doute, mieux valait il être méfiant, mais quelque chose l'empêchait de les brandir vers cette femme, ce visage, un masque blanc laissait dissimulait ses yeux, mais il les devinait même s'il ne les voyait pas, il les savait, il les connaissait. Un regard franc, mélange de chaleur et de glace, qui se fondait parfaitement sur ce visage doux, aux lèvres charnues...Il ne se souvenait pas encore...Mais il connaissait ce visage...Mais d'où ? Qui est-ce ?

Transit par ses images qui défilent, et cette sensation de connaître sans reconnaître, il restait là, armes aux mains, les bras ballant le long du corps...Attendant...Mais attendant quoi...


- DogMaël..C'est..C'est bien toi ?

Une voix douce, mais tremblante, mélange d'hésitation, d'assurance, de peine joyeuse.

Cette voix sembla le troubler encore plus, de nouvelles images vinrent s'imbriquer dans la mosaïque de son esprit, celles de cette femme, devant lui, mais aussi de sombres, d'Orc, de groupes, de festivité, de guerres, de mort, de joies...

Il craqua, dans un hurlement bestiale, il réfuta s'appeler par ce nom, le siens étant Gorgho'Bey, se mit en position brandissant ses armes vers cette femme, qui restait là, impassible face à celui qu'elle nommait DogMaël ; elle s'avança même d'un pas lent et assuré vers lui.

Son esprit surchauffait, il lui hurla de ne pas avancer, en vain, elle était face à lui, proche...Lui grognait, de douleur, tirailler par son instinct de défense qui le conviait à attaquer pour se défendre...Mais de quoi ? Et par son inconscient qui lui montrait tant d'images qu'il avait du connaître mais découvrait comme au premier jour...

A sa hauteur, visage proche du sien, sans mots, la femme retira son masque, laissant apparaitre ce regard, celui même qu'il s'était rappeler alors qu'il ne pouvait le voir, elle murmura son nom doucement, d'une voix plus assurée, un léger sourire aux lèvres laissant apparaître des canines acérées : "DogMaël...

L'effet fut renversant, au sens propre comme figuré, il balbutia, fit un pas en arrière, comme apeuré, peur de savoir, il tituba, trébucha et s'effondra dans un retournement qui lui mis le nez face à la stelle au entre de la salle...

Face à lui, des gravures, des écritures qui, quelques minutes auparavant ne voulaient rien dire pour lui, ses écritures prirent alors un sens pour lui, il commença à les reconnaître, les comprendre, les lire...

Lommiur à moz Pèriz cue zomt tonbéz ghoreiuzinimt horz ji ha Gramji Guirri pour jéfimjri hiur zinbhabhi !

Lommiur à moz aïiux cue zomt tonbéz zouz hi qoupz ji ha Gramj Ahheamqi, pour h'lommiur ji motri piuphi !

Lommiur au qham Antak cue prez part à qitti Gramj Guirri pour ripouzzir hiz azzautz !

Lommiur à nom Pèri, Unroal troezèni Guirreir ju Qham Antak, tonbé au qonbat im inportamt bom monbri j'iminez !

Lommiur à iux.

Noe JogNaëh, fehz j'Unroal, rivimu ji BraemKanp aprèz jiz amméiz j'imziegminimtz, mi pouvamt cui voer ha juri réaheté ji ha jéfaeti ji motri piuphi im qi dour ; emzqrez zur qitti peirri, cui di riprimj hi fhanbiau ji fiu, hi Qham Antak, it firaet tout nom pozzebhi pour hue rijommir ziz hittriz ji mobhizziz au ziem j'Ihnori it ji toutiz hiz raqiz y rézejamt !

Noe, JogNaëh, duri par ziz éqretz, jéfimjri duzcu'à ha nort, h'Lommiur ju qham Antakz jomt nom Pèri fut h'um jiz monbriux léroz !

Noe, JogNaëh, faez hi zirnimt ji rimjri aux Antakz hiur enagi ji piuphi Orqz zamz ripproqliz, Ghoeri, Trajeteomz, Lommiur, Duzteqi ; it qi imvirz qlacui raqiz j'Ihnori !

JogNaëh, Dour 1 ju rimouviau Antakz.
Les deux mains sur la pierre gravée, le regard fixe, il lisait et relisait ces mots, ses mots !

Un long moment de silence, puis d'une voix à peine audible...


- DogMaël...Yunna...Cedro...Orcaline...Narayan...Nylan...Tarkun...Krask...Veldrin...Taranis...

Il énonça bon nombre de noms, les uns après les autres, telle que sa mémoire lui rendait, comme une mosaïque enfin lisible pour lui, puis, tournant le regard vers cette femme qui s'était agenouillée à ses côté, une main sur son épaule...

- Basha...


[A Suivre...]

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 6 août 2008 à 20h18

Le Masque Tombe...

Partie 2/3

[Récit de faits passés]

[...]

- Basha...

La mémoire lui était revenu, bien qu'encore quelque peu floue, cette dernière l'ayant aps mal tiraillée.

Il demanda des nouvelles de Yunna, cette femme qu'il avait vu et revu dans ses songes, son alter-ego depuis la cérémonie de pacte d'Alliance Prenoahhys, son double, son lui !
Malheureusement Basha ne lui annonça pas de bonnes nouvelles, Dame Yunna, Ombre, n'était plus, et ce, à jamais.

Stupéfait, il resta un moment sans rien dire, pensif, comme tentant de rassembler encore d'autres souvenirs...


- Darmaios...Il m'avait prévenu indirectement...

Une vieille connaissance, ne lui apparaissant que sous forme de songe, de rêves, de cauchemars...Il lui avait dit qu'il était mourant, que ces jours étaient désormais comptés..C'était donc de là que le décompte avait commencé...La Mort de Dame Yunna, le lien qui les unissait elle et lui ramenant toujours irrémédiablement l'un vers l'autre, où qu'ils soient, vivant...ou morts...

Il en fit part à Basha, d'abord têtue, ne voulait pas admettre cette idée, elle finie par se résigner à cet état de fait, et qu'elle le verrait disparaître d'ici peu...Lui, ainsi que se qu'il représentait avec Yunna...C'était désormais inévitable.

Conscient de se qu'était devenu son Clan si cher à ses yeux, durant son absence involontaire, un clan de brutes menant une justice arbitraire et déshonorante pour ses Pères, jetant le discrédit sur ton son peuple, plutôt que de replacer celui-ci à sa place au sein des Peuples d'Elmore dans une Harmonie constante; ils œuvraient désormais comme une simple tribue de brutes se cachant faussement derrière des louanges voués à Paagrio, dans le seul but de dissimuler leur actes délictueux; il ne pouvait aller à leur encontre, honteux de voir se qu'ils avaient fait de ses idéologies, de ses serments envers le Clan Amtak de son Père; il décida alors de garder durant un temps son nom d'emprunt, offert par Balou, Gorghor'Bey.

[...]

Se sachant condamné, et sachant que se qu'il représentait encore, l'était également, il n'hésita pas à aller bousculer quelques habitudes ci et là, devant ces anciens compagnons, alliés et ennemis.

C'est en quoi il découvrit que bien des choses avaient pu changer, notamment son ancien ennemi, puis amis de fortune, Balou, qui était désormais passer dans le camp des Amtaks, pourquoi ? Il eut l'occasion de le lui demander, mais la discussion fini en joute sauvage et brutale, si brutale, qu'il en perdit la moitié du visage, arrachée par Balou, qui manqua de lui assener le coup fatal, lorsque le pan de falaise sur lequel ils se battaient se décrocha...Ils ne purent finir ce jour leur duel...

Dès lors, il était réellement quelqu'un d'autre, méconnaissable par cette entaille béante sur le visage, pas même lui ne reconnaissait son reflet dans les eaux...Il s'ajouta un masque pour camoufler cette plaie...

Il continua alors à fomenter si et là, en toute discrétion, pour déstabiliser ceux qui osaient se faire nommer Amtak, en salissant cet ordre, ce nom, ces fondateurs...
Dans l'ombre, il manigançait, il montait les uns envers les autres, aidé par quelques vielles connaissances, il s'afférait à mettre le tout en place...

Il pu même s'offrir la jouissance d'offrir un dernier combat à son ennemi intime, Balou, combat qui cette fois ci tourna à l'avantage de DogMaël, lui permettant même d'enlever à la Terre la vie de son ennemi...mais en était-il pour autant satisfait...Aussi grande puisse être la haine qu'ils se portaient, leur respect l'un envers l'autre était immense...Il s'occupa de faire en sorte qu'il puisse trouver âme bienveillante pour lui offrir des funérailles de héros...paradoxale...
Mais il ne sortit pa indemne de ce combat, grièvement blessé, ses plaies ne cicatriseront jamais, l'affaiblissant jour après jour, le rendant parfois presque important...Il n'en avait plus pour longtemps...

Il devait donc finir et accomplir sa tâche au plus vite, il avertit Basha de ses desseins, là encore, elle ne voulu accepter cette idée, mais avait-elle le choix...

Il devait la prévenir du jour et du lieu...Elle devait être présente...


[A Suivre]

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » mer. 6 août 2008 à 20h48

Le Masque Tombe...

Partie 3/3

Hier...

Il fallait faire vite...Las de rester discret, fatigué par ses différents combats, épuisé par ses plaies qui lui faisaient endurer 1 000 morts...Il était à bout...Il devait agir, vite..En finir une bonne fois pour toute et emporter tout cela avec lui !

Finissant les derniers préparatifs, laissant quelques effet ci et là, sachant qu'ils ne lui seraient plus d'aucune utilité là où il va, il pris soins tout de même de transmettre un message à Basha, via l'intermédiaire d'un vieux Nains, un peu bourru, porté sur l'alcool, contre lequel il s'était battu, et qui, l'avait presque amadoué, tant le courage et l'honneur de ce nain, aussi teigneux soit il, l'avait impressionné...
Il lui transmis donc à l abris des yeux indiscrets, un message pour Basha, ne préférant pas la savoir dans les alentours à ce moment là, il ne savait pas se qui se passerait après....

Il se mit en route d'un pas décidé.

[...]

Chateau de Goddar, entrée principale, les portes sont grandes ouvertes, il entre.

Dans la salle du trône, quelques gardes ci et là, trop occupés à se comparer les muscles et les lames pour voir sa présence, il appelle voir à qui lui répondra...

Une voix familière....Un ton qu'il connait, ou qu'il connaissait...Est-ce...

Un Orc Shamann se présente devant lui, odieux, cynique, irrespectueux...Ca ne lui ressemble pas..Et pourtant si, c'est bien lui...Cedro, l'un des premiers Orcs que DogMaël pris dans son escorte, il avait une grande vision de cet Orc, mais apparemment quelque chose l'avait changé...Qu'importe, il devait en finir, avec lui où un autre !

Cedro se ésigna comme Kahk actuel du clan, à la bonne heure, alors se sera lui !

DogMaël, sous le couvert du nom de Gorghor'Bey, le visage déchiré, revétu d'un masque, ne fut pas reconnu, il pu alors parler sans vergogne, et affirmer vouloir défier le Kahk actuel, en ce lieu, et tout de suite !Il ne laissa que peu de temps de réponse à Cedro, qui ne voyait pas trop où il voulait en venir et pourquoi...

DogMaël posa les termes du défi, s'il gagne, les Orcs libèrent Goddard et vont se retrancher dan les montagnes pour se faire oublier; s'il perd...Etait-il vraiment nécessaire de mettre une condition sur ce point...

Cedro demanda quand même une condition, si son adversaire perd le combat, il sera enfermer à vie dans les geôles de Goddard ! DogMaël accepta en souriant, il savait pertinemment qu'il n'y croupirait pas !

Le défi relevé, le combat pouvait prendre place, DogMaël savait que se serait rapide, douloureux, il pris ses plus anciennes armes, celles qui le suivirent dans de nombreux combats et qui l'amenèrent non loin du but, avant que tout ne dégringole pour une absence involontaire...

Le combat ne dura que quelques secondes à peine, déjà affaibli par ses plaies béantes, DogMaël ne pris à peine part au combat, se laissant frapper sans retenu, il s'effondra...Pour ne plus jamais se relever...

Apparemment Cedro ne compris qu'après qui il venait de mettre à mort...Qu'en pensera-t-il...Lorsque le masque de DogMaël glissa sur le côté, le regard de celui-ci plongent dans celui de Cedro...

[...]

C'était fait, DogMaël était mort, emportant avec lui tout se qu'il représentait de vrai, le clan de son Père les Amtaks, la foie d'un Orc qui voulait voir renaître l'honneur de ses aïeux, mais également le dernier vrai lien qui unissait Orcs et Vampires, cette alliance ne serait plus dès lors qu'un reste vetuste d'une réalité, se fondant désormais dans les esprits comme simple pacte lambda sans grand intérêts, l'Alliance prenoahhys comme elle fut créée n'existait plus désormais...

Le corps de DogMaël, sous le coup de folie de Cedro à cet instant, fut vulgairement jeter en contrebas de l'allée qui monte à l'entrée principale du château, le temps fera office de funérailles, longs, la faune alentour l'y aidant surement...



FIN d'une vie.

Avatar de l’utilisateur
DogMael
Fondateur
Messages : 936
Inscription : sam. 9 juin 2007 à 12h31

Message par DogMael » jeu. 7 août 2008 à 13h10

Gravures d'époques, à titre posthume, retraçant une partie de l'aventure de DogMaël et de son Clan les Amtaks...


Les véritables premiers fondateurs, Frère et Soeur.

[ image externe ]

[ image externe ]

Les recrutements de l'époque, long, durs, on leur apprenait l'historique des Amtaks, certains défiaient les Chefs pour s'assurer de leur force...
[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Nous étions unis, toujours à se soutenir, s'entraider...
[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Je fis certaines rencontres, amis, ennemis, peu importe, je les respectais...
[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Nous avions un véritable gouvernement, clair, précis, écouté, apprécié...
[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

Une solidarité, et un respect exemplaire :
[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

[ image externe ]

J'ai connu la victoire...
[ image externe ]

[ image externe ]

J'ai connu la défaite...
[ image externe ]

[ image externe ]

Des batailles épiques...
[ image externe ]

Une Alliance peu cordialement naquit...
[ image externe ]

Je fus l'un des maillons de tout cela, parmi d'autres...

Moi...DogMaël, Fils d'Umroah, 3ème Guerriers du Clan Amtaks qui prit part à la Grande Guerre contre la Grande Alliance Elfes et Humains...
[ image externe ]

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités